La foule se masse aux funérailles du policier victime du football
Actualisé

La foule se masse aux funérailles du policier victime du football

Des milliers de personnes ont assisté aux funérailles du policier tué dans les événements violents survenus en marge de la rencontre entre le club local sicilien et son voisin de Palerme.

Le pape Benoît XVI a exprimé sa «proximité spirituelle» avec la famille de Filippo Raciti, 38 ans, tué vendredi par des hooligans après la rencontre du championnat de Série-A.

En réitérant sa «ferme condamnation des actes de violence qui abîment le monde du football», le pape implore, dans un télégramme de condoléances lu lors des funérailles, les différents protagonistes à «promouvoir le respect de la légalité avec la plus grande détermination».

En signe de respect, la foule a applaudi le cercueil de Raciti drappé du drapeau italien, lors de son entrée dans la cathédrale, suivi du plus jeune fils de la victime vêtu d'un uniforme de policier.

«J'espère simplement que ta mort va conduire la société à changer», a déclaré Fabiana, la petite fille du policier, lors d'une prise de parole noyée dans les larmes.

Les ministres de l'Intérieur et des Sports devaient rencontrer dans la journée de lundi les autorités du football pour discuter des mesures à prendre pour stopper le déferlement de la violence. (ap)

Ton opinion