Actualisé 19.02.2011 à 15:00

Bahreïn

La foule se rassemble à nouveau

Les manifestants ont à nouveau commencé à convergé vers la place de la Perle, épicentre de la contestation,

Après le retrait des chars de l'armée de la capitale comme le demandait l'opposition, principalement chiite, les manifestants ont commencé à convergé vers la place de la Perle, épicentre de la contestation, à partir de trois axes.

Les protestataires ont enlevé les barbelés qui entouraient cette place du centre de Manama, alors qu'un hélicoptère survolait le secteur. Ils ont ensuite commencé à dresser des tentes place de la Perle.

La police n'est pas intervenue, à l'exception d'un bref tir de grenades lacrymogènes sur l'un des axes conduisant à la place, qui n'a pas empêché l'arrivée des protestataires. Environ six personnes ont été hospitalisées pour inhalation de gaz.

Des milliers de manifestants antigouvernementaux sont revenus samedi sur la place de la Perle à Manama où ils ont commencé à ériger des tentes, deux jours après la dispersion violente de leur sit-in, selon un correspondant de l'AFP sur place.

Femmes et enfants

Les manifestants, dont un grand nombre de femmes et d'enfants, brandissaient des drapeaux bahreïnis, ainsi que des bannières blanches frappées du mot «Paix». Depuis le début du mouvement de la contestation lundi, six manifestants ont été tués au total.

Le retrait de l'armée, notamment de la place de la Perle, a été ordonné par le prince héritier Salman ben Hamad Al-Khalifa en sa qualité d'adjoint du commandant suprême des forces armées, selon un communiqué officiel.

Aussitôt ce retrait achevé, la police a dispersé à coup de bombes lacrymogènes des manifestants qui convergeaient vers la place en milieu de journée. Mais en début d'après-midi, les manifestants sont revenus, cette fois sans intervention de la police. L'armée avait tiré vendredi soir sur des manifestants à Manama, faisant des dizaines de blessés.

(ats)

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!