Elle s'appelle Georgette: La fourchette-cuillère a conquis les grands chefs
Actualisé

Elle s'appelle GeorgetteLa fourchette-cuillère a conquis les grands chefs

Imaginée par un naturaliste lors d'une expédition dans le Grand Nord canadien, l'objet se fait une place sur les tables des grands chefs étoilés, séduits par son originalité.

Pour les gastronomes, elle présente l'avantage de saisir en même temps des aliments solides et liquides. (photo: dr)

Pour les gastronomes, elle présente l'avantage de saisir en même temps des aliments solides et liquides. (photo: dr)

Dans son atelier de Saint-Lizier, en Ariège, le montagnard Jean-Louis Orengo l'a conçue dans les années 1990 pour les bivouacs. Il ne voulait plus avoir à choisir entre la fourchette et la cuillère pour s'alléger.

Elle n'a pas rencontré le succès commercial dès le début. C'est finalement une version haut de gamme (argenté, mat, titane noir) qui connaît l'engouement cette année, avec son air d'empreinte de patte animale.

Avec son bord tranchant, elle permet de couper un poisson ou de séparer des mets durs, de piquer tout aliment solide avec ses quatre fourchons et de prendre une cuillerée de soupe ou de sauce. Pour les gastronomes, elle présente l'avantage de saisir en même temps des aliments solides et liquides.

Gilles Goujon, chef trois étoiles de l'Auberge du vieux puits à Fontjoncouse (Aude), a adopté Georgette depuis peu pour déguster son plat emblématique: l'oeuf «pourri» à la truffe. «C'est intéressant pour la mise en bouche, elle a un galbe agréable, comme une cuillère à sauce, et son côté tranchant permet de couper l'oeuf, et le jaune coule noir de truffe», décrit-il avec délectation. D'autres grands chefs, comme Alain Ducasse, Hélène Darroze ou Franck Putelat, l'utilisent.

Paul Fontvielle, patron du restaurant gastronomique Le Carré de l'ange à Saint-Lizier (Ariège), a été le premier à l'employer et à créer un menu spécial avec Georgette comme unique couvert, de l'entrée au dessert.

Pour se procurer la fourchette-cuillère (afp)

Ton opinion