La France élimine un Brésil décevant

Actualisé

La France élimine un Brésil décevant

La France s'est qualifiée pour les demi-finales de la Coupe du monde en battant le Brésil, tenant du titre, 1-0 à Francfort. Les Brésiliens ont totalement raté leur match, à l'image d'un Ronaldinho transparent.

Le but décisif a été inscrit par Thierry Henry à la 57e, après un coup franc de Zidane, le meilleur homme sur le terrain.

La France reste bien la bête noire du Brésil. C'est la troisième fois consécutive que les Bleus mettent un terme aux ambitions des Sud-Américains, après 1986 et 1998. Pour le Brésil, la désillusion est énorme. Ils n'avaient pas été sortis de l'épreuve aussi vite depuis 1990 (8e de finale contre l'Argentine).

Mais sur ce match, les quintuples champions du monde n'ont rien à redire. Leur prestation a été beaucoup trop faible pour pouvoir espérer mieux. Sur le papier, leur puissance offensive avec Ronaldinho, Kaka et autre Ronaldo pouvait faire rêver. Mais sur la pelouse, c'est un vrai cauchemar que les fans brésiliens ont subi...

Latéraux dépassés

Après une bonne entame, le Brésil s'éteignait assez vite. Les champions du monde ne parvenaient pas à franchir le rideau défensif français, très bien en place. Les Brésiliens payaient notamment les défaillances des latéraux Roberto Carlos et surtout Cafu, qui n'ont plus les jambes pour satisfaire leurs ambitions offensives. Cafu galvaudait ainsi une superbe occasion de contre à la 22e en ratant horriblement sa passe.

C'est ainsi que la France prenait progressivement le contrôle du jeu, sous l'impulsion d'un Zidane «brésilien» qui évoluait à son meilleur niveau. Mais les hommes de Domenech se brisaient régulièrement sur la solide charnière centrale brésilienne Juan - Lucio.

Déjà loin d'être souverain lors du 8e de finale Italie - Australie, l'arbitre espagnol Medina Cantalejo faisait à nouveau des siennes à la 45e. Il se contentait d'avertir Juan qui avait fauché Vieira, lequel partait seul au but après une passe de Zidane. Et dire que le même arbitre avait brandi un carton rouge à Materazzi pour une faute moins grossière...

Balles arrêtées

La domination française se poursuivait après le repos. De la tête, Vieira manquait d'un rien le cadre après un coup franc de Zidane (46e). Les Brésiliens étaient aux abois sur chaque balle arrêtée à proximité de leur surface. La suivante allait être la bonne.

A la 57e, Zidane, excentré sur le côté gauche, adressait un long centre qu'Henry, laissé libre de tout marquage, ne se faisait pas faute de transformer. Quatre minutes plus tard, Ribéry semait la panique dans la défense «auriverde», et Juan manquait de peu de tromper son propre gardien. L'occasion suivante était toujours française, Dida devant sortir en catastrophe face à Ribéry.

Malgré les entrées en jeu de Robinho et Adriano, le jeu offensif du Brésil restait d'une totale indigence. Pour preuve, Barthez devait effectuer son seul arrêt sérieux à la... 91e, sur un essai lointain de Ronaldo. Ronaldinho, attendu comme le messie, n'a été que le triste fantôme du joueur qui illumine si souvent Barcelone.

Quant à la France, elle a réussi un match plein. On est loin de l'équipe qui avait débuté la compétition de manière poussive. En demi-finale contre le Portugal, la formation de Domenech partira favorite, surtout si Zidane a encore envie de repousser de quelques jours sa retraite!

(Laurent Wirz/Francfort)

Brésil - France 0-1 (0-0)

Stade de la Coupe du monde FIFA, Francfort. 48 000 spectateurs (guichets fermés).

Arbitre: Medina Cantalejo (Esp).

But: 57e Henry 0-1.

Brésil: Dida; Cafu (76e Cicinho), Lucio, Juan, Roberto Carlos; Gilberto Silva; Juninho (63e Adriano), Zé Roberto; Kaka (79e Robinho); Ronaldinho, Ronaldo.

France: Barthez; Sagnol, Thuram, Gallas, Abidal; Vieira, Makelele; Ribéry (77e Govou), Zidane, Malouda (81e Wiltord); Henry (86e Saha).

Note: les deux équipes au complet.

Avertissements: 25e Cafu. 45e Juan. 45e Ronaldo. 74e Sagnol. 75e Lucio. 87e Saha. 88e Thuram. (si)

Ton opinion