La France généralise le préservatif à 20 centimes
Actualisé

La France généralise le préservatif à 20 centimes

Le gouvernement français renforce sa lutte contre le sida, en annonçant l'accessibilité de 10 millions de préservatifs à 20 centimes un peu partout dans le pays.

Il a annoncé lundi que 10 millions de préservatifs à 20 centimes d'euro seraient accessibles dans plus de 20 000 points de vente à partir de cette semaine, notamment les lycées.

«Il faut trouver le préservatif dans un maximum d'endroits pour que son usage devienne un réflexe», a déclaré le ministre de la Santé Xavier Bertrand, en annonçant la généralisation d'une opération pilote. Il a regretté qu'actuellement seulement «la moitié des lycées mettent des préservatifs à disposition».

Partout

«Il faut que début 2007, les lycées disposent de préservatifs à 20 centimes, et qu'il y en ait partout», ainsi que dans les discothèques, les cinémas, les hôpitaux et autres établissements de santé, a-t-il insisté.

Outre des pochettes de cinq préservatifs à un euro disponibles dans les relais de presse et chez 6000 buralistes, des préservatifs à l'unité devraient être vendus au prix de 20 centimes dans les pharmacies.

Journée mondiale

Cette annonce intervient à l'approche de la journée mondiale de lutte contre le sida, le 1er décembre, et avec la publication de nouveaux chiffres sur la propagation de l'épidémie en France. Selon des données de l'Institut national de veille sanitaire (InVS) publiées lundi, 6700 personnes ont découvert leur séropositivité en 2005 et plus de 1200 ont développé le sida.

L'an dernier, les homosexuels ont représenté 27 % de l'ensemble des diagnostics de séropositivité, a souligné l'InVS qui a alerté «sur la recrudescence des comportements à risque dans cette population».

La moitié des quelque 6700 nouveaux séropositifs diagnostiqués avaient été contaminés par rapports hétérosexuels. Ce type de contamination touche en majorité (57 %) des femmes et pour 48 % des ressortissants de pays d'Afrique subsaharienne.

Fin 2005, 60 833 cas de sida au total avaient été notifiés en France depuis le début de l'épidémie. Près de 29 000 patients atteints du sida (syndrome de l'immuno-déficience acquise) vivent en France où le nombre total de séropositifs est estimé à 150 000. (ats)

Ton opinion