Actualisé 15.04.2020 à 15:36

Suisse

«La France nous chicane avec ses amendes»

Une route reliant Roggenburg (BL) à Kleinlützel (SO) passe brièvement sur territoire français. Toute personne qui l'emprunte s'expose à une prune de 135 euros.

de
ofu

Un tronçon d'à peine 5 kilomètres sème la zizanie. Actuellement, les Suisses n'ont plus le droit d'emprunter la route reliant Roggenburg (BL) à Kleinlützel (SO) parce qu'elle passe sur sol français. Le pays a décidé de fermer les frontières avec les pays non-européens afin d'endiguer la propagation du coronavirus. Toute personne qui viole cette restriction s'expose à une amende de 135 euros.

«Totalement incompréhensible»

«La France nous chicane avec ses amendes. On prend cette route pour aller travailler. C'est le meilleur chemin pour aller en direction de Bâle», s'énerve un habitant de Roggenburg. Le président de la commune de Bâle-Campagne explique ne pas avoir été informé par les autorités françaises. «J'ai été mis au courant de la situation par des habitants qui ont été amendés. C'est regrettable et totalement incompréhensible pour notre village. Il faut faire un grand détour si on ne peut plus utiliser cette route», affirme Roland Walther.

Le chemin le plus rapide entre les deux localités passe par la France

(google)

«Réduire le trafic»

David Maitrot, de la gendarmerie française, explique de son côté: «Le but des amendes est de réduire le trafic passant la frontière.» S'il ne sait pas combien d'usagers de la route ont été sanctionnés, il précise tout de même que la majorité des personnes amendées circulaient à moto. Et pour ce qui est des habitants de Roggenburg et de Kleinlützel, il n'y a pas de règlement spécial. Toute personne souhaitant traverser la frontière nécessite une attestation pouvant être téléchargée sur le site du gouvernement français.

L'administration fédérale des douanes rappelle qu'elle n'a aucun pouvoir sur le tronçon en question. «Dès qu'une route se trouve sur sol français, les règles françaises s'appliquent», informe un porte-parole. Et d'ajouter: «Les étrangers peuvent se rendre en Suisse si on peut s'assurer qu'ils requittent le pays immédiatement.»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!