La France signe un contrat d'une dizaine de millards d'euros
Actualisé

La France signe un contrat d'une dizaine de millards d'euros

«Je vais signer une dizaine de milliards (d'euros) de contrats» avec la Libye, a annoncé lundi le président français Nicolas Sarkozy lors d'un point presse à l'Elysée.

«La France signera des contrats de collaboration pour une usine de dessalement de l'eau de mer avec un réacteur nucléaire, pour une coopération en matière d'armement» et «différents contrats économiques», a précisé le président français à l'issue d'une rencontre à l'Elysée avec Moammar Kadhafi, arrivé dans l'après-midi en France pour une visite officielle de cinq jours.

Ces contrats doivent être signés lundi vers 19h lors d'une cérémonie à l'Elysée en présence de MM. Kadhafi et Sarkozy. «Ce sont des contrats extrêmement importants», a affirmé le président français. «C'est pour l'emploi et la croissance des Français».

Face aux critiques, Nicolas Sarkozy a longuement défendu sa décision de recevoir le dirigeant libyen à Paris. «La défense des droits de l'Homme, ce n'est pas des pétitions de principe. Ce sont des résultats», a-t-il plaidé. «La France doit parler avec tous ceux qui veulent trouver le chemin de la respectabilité».

Nicolas Sarkozy a affirmé avoir «dit au président Kadhafi combien il fallait continuer à progresser sur le chemin des droits de l'Homme».

Interrogé sur les critiques de Rama Yade au sujet de cette visite, Nicolas Sarkozy lui a renouvelé sa «confiance» et son «amitié», rappelant qu'elle était «à (s)es côtés à Tripoli lorsque la France a indiqué au président Kadhafi qu'elle le recevrait en France après la libération des infirmières» bulgares.

«Par ailleurs, elle est secrétaire d'Etat aux droits de l'Homme et c'est parfaitement normal qu'elle assure une conviction sur le sujet, que par ailleurs je partage», a-t-il ajouté. (ap)

Ton opinion