Appel à «ne pas humilier la Russie»: La France souhaite la «victoire de l’Ukraine», insiste l’Elysée
Publié

Appel à «ne pas humilier la Russie»La France souhaite la «victoire de l’Ukraine», insiste l’Elysée

Précisant les récents propos d’Emmanuel Macron, le gouvernement français s’est également dit prêt, vendredi, à participer à une «opération» permettant de lever le blocus des céréales ukrainiennes. 

Emmanuel Macron se rendra mardi en Roumanie, pour rencontrer les troupes françaises qui y sont stationnées, puis en Moldavie mercredi. 

Emmanuel Macron se rendra mardi en Roumanie, pour rencontrer les troupes françaises qui y sont stationnées, puis en Moldavie mercredi. 

REUTERS

La France souhaite la «victoire» de l’Ukraine dans le conflit avec la Russie et est par ailleurs prête à participer à une «opération» qui permette de lever le blocus du port d’Odessa et d’exporter des céréales ukrainiennes, a annoncé vendredi la présidence française.

«Intégrité territoriale»

«Comme le président a eu l’occasion de le dire, nous souhaitons la victoire de l’Ukraine. Nous souhaitons que l’intégrité territoriale de l’Ukraine soit rétablie», a déclaré l’Elysée, répondant aux interrogations suscitées par un appel du président Emmanuel Macron à «ne pas humilier la Russie». Ces déclarations avaient jeté une ombre sur la position de la France, soupçonnée par certains alliés d’Europe de l’Est de vouloir obtenir avant tout un cessez-le-feu dans le conflit, au risque d’accepter certaines conquêtes territoriales russes.

«À disposition des parties»

La France est «prête» à participer à une «opération» permettant de lever le blocus du port d’Odessa (sud de l’Ukraine) et d’exporter les céréales ukrainiennes vers les pays qui en ont besoin, a annoncé la présidence française. «Nous sommes à disposition des parties pour au fond que se mette en place une opération qui permettrait d’accéder au port d’Odessa en toute sécurité, c’est-à-dire de pouvoir faire passer des bateaux, en dépit du fait que la mer est minée», a ajouté le conseiller présidentiel.

Il faut que «ces grains exportés d’Odessa puissent aller sur les marchés où ils sont attendus à des prix raisonnables et praticables, notamment pour les pays africains», a-t-il souligné. Le président russe Vladimir Poutine a donné son «consentement» pour une telle opération lors d’un entretien avec Emmanuel Macron le 28 mai, a rappelé l’Elysée, en relevant qu’une initiative en ce sens de la Russie et la Turquie cette semaine n’avait en revanche pas abouti.

Visite en Roumanie et Moldavie 

Emmanuel Macron se rendra mardi, en Roumanie, pour rencontrer les troupes françaises qui y sont stationnées, puis en Moldavie mercredi, afin d’affirmer son soutien à ce pays affecté par la guerre en Ukraine. La présidence française a précisé qu’une visite du chef de l’Etat en Ukraine se déroulerait à une date qui n’a pas été encore fixée, au moment où elle sera «utile au président (Volodymyr) Zelensky».

(AFP)

Ton opinion

24 commentaires