La France toujours paralysée par la grève
Actualisé

La France toujours paralysée par la grève

Au quatrième jour de grève contre la réforme de régimes spéciaux de retraite, les transports restaient très perturbés samedi en France, surtout en Ile-de-France.

La mouvement a été reconduit jusqu'à lundi. Le dialogue avec le gouvernement est quant à lui au point mort.

A la SNCF, 180 TGV (250 vendredi) sur 700 devaient circuler samedi et 250 dimanche. Le trafic des trains Eurostar, vers Londres, était normal et celui du Thalys, vers l'Europe du Nord, quasi normal.

Quarante Corail sur 300 (60 vendredi) étaient en circulation, ainsi que 40% des TER (contre 1 sur 2 vendredi). En Ile-de-France, le trafic était très réduit avec par exemple un train sur trois à Saint-Lazare ou un train par heure gare de l'Est. A la RATP, le trafic restait très perturbé.

La grève a été reconduite jusqu'à lundi à l'appel de six organisations syndicales. La CFDT-cheminots a appelé à la reprise du travail. En revanche, la base reste majoritairement opposée à toute modification des régimes spéciaux de retraite.

Le gouvernement demande aux syndicats d'appeler à la reprise du travail pour que puissent s'ouvrir des négociations. «Nous attendons des réponses sur la méthode et le calendrier» de négociation, a rétorqué Didier Le Reste, dirigeant de la CGT- cheminots, premier syndicat de la SNCF.

Mardi, les fonctionnaires se mettront à leur tour en grève. S'y ajoute le mouvement de contestation dans les universités contre la loi d'autonomie avec une trentaine de campus perturbés à travers le pays. (ats)

Ton opinion