Trompettes en plastique: La fronde «anti-vuvuzelas» prend de l'ampleur
Actualisé

Trompettes en plastiqueLa fronde «anti-vuvuzelas» prend de l'ampleur

Le président de la Fédération japonaise Motoaki Inukai vient de demander à son homologue sud-africain d'interdire les vuvuzelas lors de la Coupe du monde 2010.

par
can

Ces trompettes en plastiques assourdissantes, utilisées par les supporters dans les stades, sont actuellement au coeur de la polémique. Plusieurs joueurs se sont ouvertement plaints, comme certains Espagnols, lors de la dernière Coupe des Confédérations en juin dernier.

«J'ai demandé à la Fédération sud-africaine de faire cesser le bruit. On ne s'entend pas à cinq mètres», a déclaré M. Motoaki à la presse. Samedi, le Japon a fait match nul 0-0 contre l'Afrique du Sud à Port Elizabeth, et certains joueurs se sont plaints du bruit des trompettes.

Motoaki a précisé qu'il évoquerait ce problème auprès de la FIFA lors du tirage au sort des groupes de la Coupe du monde, le 4 décembre au Cap. Selon lui, les vuvuzelas devraient être interdites lors de tous les matches de la compétition n'impliquant pas l'Afrique du Sud.

«Je sais que c'est une question difficile car il y a des différences culturelles dans la façon d'appréhender le football comme source de divertissement», a-t-il dit. Selon Inukai, le président de la Fédération sud-africaine Kirsten Nematandani lui a répondu qu'il avait déjà été demandé aux fans sud-africains de ne pas abuser des vuvuzelas, mais que «dès que quelqu'un s'en sert, tout le monde suit».

Un supporter sud-africain et sa vuvuzela

«Bruit ambiant» lors de Brésil-Afrique du Sud, le 26 juin 2009 (Coupe des Confédérations)

(can/si)

Ton opinion