La fronde contre une IA génératrice d’images s’intensifie

Publié

LondresLa fronde contre une IA génératrice d’images s’intensifie

L’agence de photos Getty Images porte plainte à son tour contre le modèle automatique de génération d’images Stable Diffusion accusé d’avoir copié illégalement ses contenus.

Une image générée par Stable Diffusion reproduisant le logo de Getty Images.

Une image générée par Stable Diffusion reproduisant le logo de Getty Images.

Capture d’écran The Verge

Stable Diffusion fait un nouveau mécontent. Après un trio d’artistes aux États-Unis, c’est au tour de Getty Images de porter plainte contre le programme automatique de génération d’images par intelligence artificielle Stable Diffusion. L’agence de photos, qui diffuse des images d’illustration et d’actualités, a entamé une procédure judiciaire devant la Haute Cour de justice de Londres, a-t-elle fait savoir dans un communiqué rapporté par The Verge. Elle accuse la société Stability AI, à l’origine du populaire modèle d’IA Stable Diffusion, d’avoir «illégalement copié et traité des millions d’images protégées par le droit d’auteur».

L’action en justice de Getty Images contre la firme londonienne est motivée par «l’utilisation par Stability AI de la propriété intellectuelle d’autrui – sans permission, ni contrepartie – pour construire une offre commerciale dans son propre intérêt financier», a indiqué au site spécialisé un porte-parole de l’agence. Cette dernière, qui estime néanmoins que «l’intelligence artificielle a le potentiel de stimuler les efforts de création», déplore le fait que Stability AI n’ait pas cherché à obtenir les licences qu’elle accorde pourtant à des firmes technologiques à des fins d’entraînement d’algorithmes d’IA dans le respect des droits de propriété personnelle et intellectuelle. Une analyse de l’ensemble des données utilisées par Stable Diffusion a prouvé qu’elle se sert de contenus de Getty Images et d’autres banques d’images, au point d’être capable de recréer son logo en filigrane lorsqu’on demande à l’IA de créer une photo de presse.

Comme au début de la musique numérique

Craig Peters, patron de Getty Images, compare la situation juridique autour des IA génératrices d’images à celle des débuts de la musique numérique, lorsque des plateformes de diffusion de morceaux en peer to peer comme Napster offraient des services très populaires mais illégaux. C’était avant qu’elles ne trouvent des accords avec les détenteurs des licences comme les labels de musique.

Ne ratez plus aucune info

Pour rester informé(e) sur vos thématiques préférées et ne rien manquer de l’actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque jour, directement dans votre boîte mail, l’essentiel des infos de la journée.

(man)

Ton opinion

0 commentaires