La fumée bannie de l'aéroport de Genève
Actualisé

La fumée bannie de l'aéroport de Genève

L'aéroport international de Genève (AIG) va presque complètement bannir la fumée en 2007.

Il ne restera qu'un seul «lounge» pour les inconditionnels de la clope ou du havane. L'aéroport de Zurich fera de même dès le 1er janvier.

A Genève, la décision de principe a été prise mais les détails de son application doivent encore être réglés en début d'année, a indiqué vendredi à l'ATS le porte-parole de l'AIG Philippe Roy, confirmant une information du quotidien alémanique «20 Minuten».

Depuis quelques années, il est encore possible de fumer dans les cafés, restaurants et des espaces semi-fermés. L'aéroport va profiter de son réaménagement l'an prochain et de la fin du bail de plusieurs établissements pour mettre en oeuvre l'interdiction générale de fumer.

Côté ville, la fumée sera entièrement bannie. Dans la zone de transit, un «lounge» fermé sera construit avec une ventilation spéciale. Il devrait s'étendre sur une trentaine de mètres carrés, a estimé M. Roy. Après les contrôles de sécurité, la fumée sera également interdite dans toute la zone d'embarquement.

Dès le 1er janvier à Zurich

L'aéroport de Zurich appliquera la même mesure dès le 1er janvier déjà, a-t-il confirmé vendredi. Mais en raison de sa plus grande taille que Cointrin, il proposera aux passagers environ 25 «Smokers Lounges» fermés.

Les deux aéroports soulignent que la mesure vise à tenir compte de nombreux non-fumeurs sans discriminer les fumeurs. «Notre devise est 'un aéroport sans fumée mais pas sans fumeurs'», a résumé M. Roy. De son côté, l'aéroport de Bâle-Mulhouse maintient pour l'heure sa politique d'espaces fumeurs dans les bars et restaurants. (ats)

Ton opinion