La fusion des vêtements islamiques et du sportswear délivre un message de paix

La première collection de Kazna Asker est composée de six looks conçus par paire.

La première collection de Kazna Asker est composée de six looks conçus par paire.

Central Saint Martins College of Art and Design
Publié

Mode pour femme et pour hommeLa fusion des vêtements islamiques et du sportswear délivre un message de paix

Kazna Asker est une créatrice britannique dont la première collection séduit le monde de la mode. La jeune femme mène aussi des actions caritatives en faveur de populations frappées par la guerre.

par
Emmanuel Coissy

Les vêtements islamiques sont régulièrement au centre de polémiques. Kazna Asker le sait bien. La créatrice de mode britannique âgée de 25 ans prend le contrepied de la discorde avec un discours rassembleur. «Il y a beaucoup de connotations négatives associées au hijab, à la mode islamique et à la communauté musulmane, donc j’ai délibérément conçu des vêtements masculins et féminins assortis pour montrer la fraternité et la sororité de notre communauté», explique-t-elle au magazine Dezeen qui vient de lui consacrer un article.

Central Saint Martins College of Art and Design

«Watered by One Water» («Arrosés d’une seule eau») est le titre de sa première collection, présentée en février 2022 à la Fashion Week de Londres. Elle est actuellement en vente sur son site et a été exposée au Qatar, à Dubaï et aux Galeries Lafayette, à Paris. Elle est constituée de six looks appairés qui fusionnent sportswear et vêtements islamiques tels que l’abaya et la thobe.

Central Saint Martins College of Art and Design

Kazna Asker est d’origine yéménite et elle a grandi au Royaume-Uni. «J’ai vraiment été inspirée par la communauté locale de Sheffield et par la façon dont nous avons adapté notre culture et nos traditions tout en responsabilisant la communauté musulmane», détaille-t-elle au magazine online britannique spécialiste du design. D’ailleurs, les mannequins qui portaient ses vêtements à Londres étaient de jeunes gens vivant dans la ville du nord de l’Angleterre où s’est établie sa famille.

Central Saint Martins College of Art and Design
Central Saint Martins College of Art and Design

Ce défilé était celui du Central Saint Martins College of Art and Design, l’école de stylisme la plus prestigieuse du monde dont elle a été diplômée (master) l’année dernière. Généralement, les anciens élèves – citons John Galliano et Alexander McQueen – travaillent ensuite pour les plus grandes marques. On ne serait pas surpris que le travail de Kazna Asker intéresse des équipementiers. «J’ai toujours été un garçon manqué, raconte la styliste, et je me souviens que pendant toute mon enfance, je ne voyais et ne portais que des survêtements et des baskets Nike et Adidas.»

Central Saint Martins College of Art and Design

Pour l’instant, la jeune créatrice est indépendante et s’investit notamment dans des actions caritatives. Elle a, par exemple, organisé des collectes de fonds en faveur de populations victimes des conflits au Yémen et en Palestine. Puis, elle a conçu des T-shirts grâce auxquels elle a déjà récolté plus de 6000 livres (env. 6670 francs) pour l’aide humanitaire au Yémen. Grâce à son engagement humanitaire et à son travail de styliste, Kazna Asker est lauréate du Prix Debut Talent 2022 décerné, en octobre dernier, par le Fashion Trust Arabia. Des pointures telles qu’Olivier Rousteing, Pierpaolo Piccioli, Iris van Herpen et Carine Roitfeld étaient membres du jury.

Central Saint Martins College of Art and Design

Ton opinion