US Open: La future adversaire de Bencic a fait un malaise
Actualisé

US OpenLa future adversaire de Bencic a fait un malaise

La Britannique Johanna Konta a fait les frais de la chaleur avant de se qualifier, au courage, en trois sets.

1 / 51
New-York, Etats-Unis
New-York, Etats-Unis

Stan Wawrinka célèbre avec son clan sa victoire en finale de l'US Open face à Novak Djokovic (11 septembre 2016).

AFP
New-York, Etats-Unis
New-York, Etats-Unis

Stan Wawrinka célèbre avec son clan sa victoire en finale de l'US Open face à Novak Djokovic (11 septembre 2016).

Keystone
New-York, Etats-Unis
New-York, Etats-Unis

Stan Wawrinka célèbre avec son clan sa victoire en finale de l'US Open face à Novak Djokovic (11 septembre 2016).

Keystone

Au troisième tour, Belinda Bencic sera opposée à la Britannique Johanna Konta (WTA 14), qui a écarté en trois manches (6-2 5-7 6-2) la Bulgare Tsvetana Pironkova (WTA 71).

La joueuse d'Eastbourne s'est fait une belle frayeur à 5-6 dans le deuxième set, lorsqu'elle a été victime d'un gros coup de chaud. Elle s'est retrouvée à terre en train d'haleter, l'équipe médicale tardant à la prendre en charge. Après avoir été enfin recouverte de poches de glace et soignée aux vestiaires, elle a toutefois repris ses esprits.

Après une interruption de 25 minutes, la rencontre a fini par reprendre et Pironkova a semblé la plus perturbée: elle a certes empoché le deuxième set, mais a craqué dans le 3e set et a laissé échapper la victoire après deux heures et 32 minutes de jeu.

La Bulgare est restée très diplomate malgré sa défaite et la longueur inhabituelle de l'interruption: «Le règlement a été respecté (...) Mais cette pause est arrivée au mauvais moment pour moi, car j'étais dans une bonne dynamique à ce moment là du match», a-t-elle noté. «(Konta) a gagné, car elle a mieux joué que moi, elle jouait bien avant l'interruption et elle a continué à jouer à ce niveau après (...) Ce que je trouve frustrant, c'est de faire une pause pour aller aux toilettes après la pause médicale», a regretté Pironkova.

«Johanna Konta est une joueuse qui a énormément progressé ces derniers mois. Cela ne sera pas un match facile», a prévenu Belinda Bencic à propos de l'une des révélations de l'année, avec une demi-finale à l'Open d'Australie et, plus récemment, un titre à Stanford et un quart de finale aux JO de Rio.

La St-Galloise mène toutefois 2-1 dans les face-à-face, remportant leur ultime confrontation l'an dernier à Eastbourne. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion