Actualisé 24.04.2019 à 10:44

«The Mud Day»

La gadoue n'a pas effrayé l'équipe suisse

Aurore, Emy, Jerem et Jeff, seuls citoyens de notre pays dans «The Mud Day», sur la chaîne L'Equipe, se sont qualifiés pour les demi-finales.

de
Julienne Farine
1 / 8
Le 22 avril 2019, la seule équipe suisse engagée dans «The Mud Day» (en orange) s'est qualifiée pour les demi-finales en battant léquipe parisienne (en bleu).

Le 22 avril 2019, la seule équipe suisse engagée dans «The Mud Day» (en orange) s'est qualifiée pour les demi-finales en battant léquipe parisienne (en bleu).

Laïd Liazid/L'Equipe
L'équipe, composée d'Emy, Jeff, Aurore et Jerem (de g. à dr.) avant la course...

L'équipe, composée d'Emy, Jeff, Aurore et Jerem (de g. à dr.) avant la course...

Laïd Liazid/L'Equipe
et après!

et après!

Laïd Liazid/L'Equipe

A 55 ans, Jeff a déjà participé à de nombreuses courses d'obstacles, mais c'était la première fois qu'il en faisait une dans la boue. Il en fallait plus pour effrayer ce gérant de kiosque qui s'est associé à Aurore, 40 ans, Emy, 33 ans et Jerem, 29 ans, pour représenter notre pays dans la nouvelle émission de la chaîne L'Équipe. «Ça ne m'a pas du tout fait peur, au contraire, j'adore les défis», confie-t-il. En plus, en prenant part à cette compétition, Jeff a fait plaisir à son épouse. «On a jeté tous nos vêtements, elle n'avait rien à laver quand je suis rentré», rigole-t-il.

Le challenge a été relevé avec brio par l'équipe suisse de «The Mud Day», puisqu'elle a battu les Parisiens dans l'épisode diffusé lundi 22 avril 2019 et s'est ainsi hissée en demi-finale. Pourtant, ce n'était pas gagné d'avance. Les coureurs genevois n'ont pas eu l'occasion de s'entraîner ensemble avant de s'envoler à Marrakech pour le tournage. «Le délai était trop court. Entre le moment où on a su qu'on était sélectionnés et la course, il ne s'est passé qu'un mois. Alors, on a observé les obstacles sur le Net et beaucoup discuté entre nous. Sur Whatsapp quand nous étions en Suisse, puis au Maroc. Notre équipe est très soudée et on a misé sur les points forts de chacun», explique Jeff.

Le plus dur pour les Suisses? La vitesse à laquelle se sont déroulées les épreuves. «On n'a pas le temps de s'échauffer et c'est entre 15 et 20 minutes à fond», se rappelle celui qui était le plus âgé de tous les candidats.

La victoire de l'équipe helvète:

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!