Genève: La gale sévit dans les abris PC
Actualisé

GenèveLa gale sévit dans les abris PC

Les conditions d'hygiène dans les foyers pour les requérants d'asile ne sont pas optimales. Cela empêche les malades de guérir.

par
mag

La semaine dernière, douze migrants hébergés dans des foyers de l'Hospice général sont allés consulter aux HUG, selon la «Tribune de Genève». Ils souffrent tous de problèmes liés à la gale. Cette maladie peut apparaître en Suisse, dans les lieux de vie communautaires ou chez des habitants qui reviennent de voyage à l'étranger.

Pour guérir, la personne malade doit prendre des médicaments. Toutes ses affaires doivent être lavées et son environnement traité. Ce qui n'est pas toujours possible dans les abris PC: «Comment laver le linge de trente personnes avec trois machines à laver? Comment s'assurer que chacun prenne sa douche lorsqu'il n'y en a que trois ou quatre pour 90 personnes? Et comment aérer la pièce durant douze heures après avoir sprayé les éléments non lavables?» questionne la Dre Sophie Durieux, médecin adjointe responsable du Programme santé migrants, dans les colonnes du quotidien genevois.

Pour la doctoresse, il faudrait accorder du temps et des ressources pour traiter ce problème d'hygiène. L'année dernière, un abri PC avait été vidé pendant quarante-huit heures, le temps d'être traité. Une option qui n'est pas envisageable aujourd'hui, faute de place d'hébergement. «Le protocole sanitaire est en train d'être revu en collaboration avec le Programme santé migrants, affirme Olivier Sanglier, de l'Hospice général. Un partenariat va être mis en place avec des associations pour disposer de kits de vêtements propres.»

Ton opinion