Suisse: La gare de Bâle ornée de drapeaux nazis sur Google
Publié

SuisseLa gare de Bâle ornée de drapeaux nazis sur Google

En naviguant sur Google Maps, un internaute est tombé sur d'étranges photos retouchées de la gare rhénane. Des clichés qualifiés de «gênants» par les CFF.

par
swe/ofu
1 / 3
L'ami d'une lectrice a découvert ce montage photo de la gare de Bâle en effectuant des recherches sur le Net.

L'ami d'une lectrice a découvert ce montage photo de la gare de Bâle en effectuant des recherches sur le Net.

Capture d'écran
C'est en tapant «Basler Kantonalbank» dans Google Maps qu'il est tombé sur plusieurs clichés du genre.

C'est en tapant «Basler Kantonalbank» dans Google Maps qu'il est tombé sur plusieurs clichés du genre.

Lecteur reporter/Capture d'écran
Selon «20 Minuten», les images ont probablement été retouchées avant d'être publiées sur Google Maps par un utilisateur nommé Abu Hajaar.

Selon «20 Minuten», les images ont probablement été retouchées avant d'être publiées sur Google Maps par un utilisateur nommé Abu Hajaar.

Capture d'écran

Une de nos lectrices est inquiète: «Un ami a cherché sur internet la banque cantonale bâloise de la gare quand il a découvert des photos bizarres.» Les clichés montrent en effet la gare de Bâle décorée avec de gros drapeaux nazis. Une tête d'Hitler apparaît par ailleurs à moitié transparente dans le ciel.

Trouvant la situation tout autant inquiétante que son amie, l'internaute a finalement signalé les images à la police. Nos confrères de «20 Minuten» ont tenté en vain de joindre les forces de l'ordre pour une prise de position.

Clichés visiblement pas contrôlés

Des recherches effectuées par nos collègues alémaniques montrent que l'utilisateur ayant téléchargé les photos sur Google Maps s'appelle Abu Hajaar. Il s'agit d'un nom ayant acquis une certaine notoriété par le biais d'une vidéo du groupe EI (voir plus bas), qui s'est répandue dans le passé comme une traînée de poudre sur le web. Conséquence: Abu Hajaar, le prénom d'un des jihadistes que l'on voit sur l'enregistrement, est parfois détourné sur les réseaux sociaux.

Pour le moment, on ignore comment les images ont été réalisées. Selon «20 Minuten», il s'agirait de captures d'écran de Google Street View retouchées avec des symboles nazis. Nos confrères rappellent également que Google offre la possibilité aux internautes de télécharger des photos pour accompagner les lieux que l'on retrouve via l'onglet de recherche. Dans ce cas précis, les clichés n'ont visiblement pas été contrôlés par l'entreprise.

Rahel Meile, porte-parole des CFF, affirme: «Nous pensons que Google va remarquer ces photos et les faire enlever. Au final, cette situation est aussi gênante pour la firme américaine.» Celle-ci semble d'ores et déjà avoir réagi, car jeudi les images étaient introuvables.

Ton opinion