«La Traviata»: La gare de Zurich muée en théâtre éphémère

Actualisé

«La Traviata»La gare de Zurich muée en théâtre éphémère

La gare de Zurich a servi mardi soir d'écrin à «La Traviata» de Giuseppe Verdi. Des milliers de personnes, pendulaires, curieux ou amateurs, y ont assisté.

L'opéra était diffusé en direct de 20h00 à 23h00 par Arte et la télévision alémanique SF.

Au total, 15 km de câbles, 105 projecteurs et 151 microphones ont été installés dans la gare pour les besoins du direct. L'opéra était filmé par 16 caméras.

L'objectif des organisateurs était de fondre la réalité quotidienne et l'art lyrique. Qu'une annonce par haut-parleur vienne interférer avec un air de la soprano Eva Mei, du tenor Vittorio Grigolo ou du bariton Angelo Veccia faisait donc partie du concept.

L'opéra réunissait un total de 200 chanteurs. La mise en scène était signée de l'ancien chef des programmes et de la culture de SF Adrian Marthaler.

Si le hall de la gare était noir de monde, on n'y trouvait cependant pas les meilleures conditions d'écoute en raison de la dispersion des scènes en plusieurs endroits. Les amateurs d'opéra avaient été avertis à l'avance: c'est devant le petit écran que le spectacle pouvait le mieux être suivi.

Traviata ferroviaire

(ats)

Ton opinion