Portugal - La gauche au pouvoir est favorite aux municipales
Publié

PortugalLa gauche au pouvoir est favorite aux municipales

Quelque 9,3 millions de Portugais étaient appelés aux urnes, dimanche. Les socialistes devraient de nouveau passer à la rampe, mais sans une réussite aussi éclatante qu’en 2017.

Le Premier ministre portugais  Antonio Costa.

Le Premier ministre portugais Antonio Costa.

Reuters

Les Portugais ont commencé à voter dimanche matin aux élections municipales, un scrutin que les socialistes du Premier ministre Antonio Costa comptent remporter sans toutefois obtenir une victoire aussi large qu’il y a quatre ans.

Quelque 9,3 millions d’électeurs inscrits ont pu commencer à voter à 9 heures heure suisse et des projections des résultats dans les municipalités les plus importantes seront connues à 22 heures, après la fermeture des derniers bureaux de vote aux Açores. Les résultats officiels dans l’ensemble des 308 communes du pays sont attendus plus tard dans la nuit.

Victoire record en 2017

Lors des précédentes élections locales de 2017, le Parti socialiste, alors au pouvoir depuis deux ans, avait obtenu une victoire record en remportant 161 mairies et 38% des voix, contre 98 municipalités et 28% des suffrages pour la principale formation d’opposition, le Parti social-démocrate (PSD, centre droit).

L’actuel président du PSD, Rui Rio, s’est dit prêt à renoncer à son poste si son camp subissait dimanche une défaite aussi lourde qu’il y a quatre ans. Mais, d’après les analyses publiées par les médias locaux, une cinquantaine de communes pourraient changer de couleur politique et les responsables socialistes s’attendent à perdre jusqu’à une quinzaine de communes au total.

Selon les sondages, les socialistes restent bien placés pour conserver la mairie de Lisbonne, le candidat sortant Fernando Medina étant crédité d’une nette avance sur son rival de centre droit, l’ancien commissaire européen Carlos Moedas. À Porto, la grande ville du nord du pays, l’indépendant Rui Moreira devrait être aisément reconduit.

Issue incertaine

En revanche, l’issue du scrutin est très incertaine à Coimbra (centre), où le maire socialiste est sous la menace d’une coalition emmenée par le PSD, ou encore à Almada, dans la banlieue sud de Lisbonne, où ce sont les communistes qui risquent de reprendre le pouvoir aux socialistes.

Cette élection intervient dans un contexte globalement favorable au gouvernement d’Antonio Costa qui, à la faveur d’une campagne de vaccination contre le Covid-19 parmi les plus avancées au monde, a annoncé jeudi la levée de la plupart des restrictions sanitaires encore en vigueur.

Très investi dans la campagne, le Premier ministre n’a cessé de promettre de vite rétablir l’économie du pays grâce aux fonds du plan de relance européen.

(AFP)

Ton opinion

0 commentaires