Portugal  – La gauche en tête des sondages à un mois des élections

Publié

Portugal La gauche en tête des sondages à un mois des élections

Le Parti socialiste (PS) du Premier ministre sortant Antonio Costa est en tête des intentions de vote, à un mois des élections législatives anticipées qui se tiendront au Portugal le 30 janvier.

Antonio Costa, Premier ministre sortant.

Antonio Costa, Premier ministre sortant.

AFP

À un mois des élections législatives anticipées, qui se tiendront au Portugal le 30 janvier, le parti socialiste d’Antonio Costa, Premier ministre sortant, se retrouve en tête des sondages.

L’écart séparant les socialistes du principal parti d’opposition de centre droit, le Parti social démocrate (PSD) de Rui Rio, s’est néanmoins réduit de moitié en l’espace d’un mois, d’après les résultats des enquêtes réalisées en novembre et en décembre par l’Université de Lisbonne pour l’hebdomadaire Expresso.

Le PS, en baisse de deux points, est désormais crédité de 38% des intentions de vote, tandis que le PSD pourrait obtenir 31% des voix, soit cinq points de plus que dans le sondage de novembre.

Extrême droite en troisième

Le parti d’extrême droite Chega, entré au Parlement lors des élections de 2019 avec un seul député, pourrait être propulsé au rang de troisième force politique du pays, avec 7% des intentions de vote, malgré un recul de trois points par rapport à l’enquête du mois dernier.

Avec les scores potentiels de la coalition communistes-verts (6%) et du Bloc de gauche (5%), qui restent stables, l’ensemble de la gauche devrait conserver la majorité au sein de l’Assemblée obtenue depuis 2015.

Antonio Costa avait alors accédé au pouvoir en scellant un accord avec ces deux formations de la gauche radicale qui, après six années de gouvernement socialiste minoritaire, lui ont retiré leur soutien en rejetant son projet de budget pour 2022.

Législatives remportées en 2019

Pour surmonter cette impasse, le président de la République, le conservateur Marcelo Rebelo de Sousa, a dissous le Parlement et convoqué des élections anticipées.

Selon un agrégateur de différents sondages mis en ligne par la Radio Renascença, l’avantage de presque 15 points dont disposait le Parti socialiste sur son adversaire de centre droit a commencé à se réduire progressivement dès la fin octobre, quand la rupture entre le gouvernement et ses anciens alliés a été consommée.

Le PS avait remporté les législatives de 2019 avec 36,3% des voix, restant à huit sièges de la majorité absolue, contre 27,8% pour le PSD.

(AFP)

Ton opinion

5 commentaires