Annemasse: La geôlière du Genevois de 86 ans a du métier
Actualisé

AnnemasseLa geôlière du Genevois de 86 ans a du métier

La séquestration a duré deux, voire trois jours, sans que les voisins remarquent quoi que ce soit. L'escroc agirait également sur la Côte d'Azur.

par
jfe
C'est dans "le Royal", un immeuble situé à l'angle de l'avenue Jules-Ferry et de la rue Marc-Courriard, que l'octogénaire a vécu un calvaire de plusieurs heures. (photo: Google)

C'est dans "le Royal", un immeuble situé à l'angle de l'avenue Jules-Ferry et de la rue Marc-Courriard, que l'octogénaire a vécu un calvaire de plusieurs heures. (photo: Google)

Personne n'a rien vu, ni rien entendu. Aucun habitant de l'immeuble «Le Royal», situé au centre d'Annemasse, avenue Jules-Ferry, n'a réalisé qu'un de leurs voisins, octogénaire, avait été battu, volé et séquestré de vendredi (ou jeudi, la police cherche encore à le déterminer) à samedi soir, 20h20. Sa geôlière est une femme, âgée de 51 ans et domiciliée à Saint-Raphaël, dans le Var. Certains éléments rapportés jeudi matin par le «Dauphiné libéré» laissent penser qu'elle n'en était pas à son coup d'essai.

Nombreuses traces d'escarres

L'homme, âgé de 86 ans et né à Genève, a été retrouvé gisant au sol par les forces de l'ordre. Il présentait de nombreuses traces d'escarres et de coups, ce qui a rendu une hospitalisation nécessaire. Son immeuble abritant de nombreux cabinets d'avocats et de médecins, il était moins peuplé qu'habituellement en ce début de week-end de Pentecôte. En outre, chaque palier ne compte que deux appartements.

23'000 euros volés

Sa geôlière lui a dérobé 23'000 euros (env. 27'600 francs) en utilisant sa carte bancaire. Des formules de chèque au nom de la victime ont été retrouvées dans ses chaussures. De nombreux faux testaments étaient également en sa possession. Ces documents suggèrent qu'elle perpétrait d'autres escroqueries à l'encontre de plusieurs personnes âgées, notamment sur la Côte d'Azur, à Nice et à Cannes.

C'est la fille de la victime, sans nouvelles de son père et inquiète, qui avait averti la police. Celle-ci a cueilli l'escroc sur les lieux de son méfait.

Ton opinion