Actualisé 16.02.2017 à 16:32

Mécanique

La glissade se poursuit pour Bombardier

Le groupe canadien a annoncé une perte nette de 971 millions de francs, jeudi.

Le chiffre d'affaires de Bombardier a baissé de 10 pour cent, en 2016.

Le chiffre d'affaires de Bombardier a baissé de 10 pour cent, en 2016.

Keystone

Bombardier est resté dans le rouge l'an dernier, avec des ventes en net recul et une marge détériorée. Mais le patron du groupe canadien d'aéronautique et de matériel ferroviaire a prévu une amélioration pour 2017.

L'entreprise a annoncé jeudi une perte nette de 981 millions de dollars américains (971 millions de francs) pour l'ensemble de l'année 2016. C'est toutefois nettement moins que les 5,3 milliards accusés un an plus tôt en raison d'importantes charges de restructuration.

Hors exceptionnels et ramenée à une action, la perte est de 15 cents sur l'année. Cela représente plus que les 11 cents prévus par les analystes.

Le chiffre d'affaires a baissé de 10% à 16,3 milliards de dollars pour un résultat courant négatif de 58 millions. La marge courante avant éléments exceptionnels est passée de 3% du chiffre d'affaires en 2015 à 2,6% l'an dernier, a indiqué la firme dans un communiqué.

Confiance de mise

Pour le dernier trimestre 2016, la perte a été de 259 millions de dollars, contre un résultat net négatif de 677 millions pour la période octobre à décembre un an plus tôt. Le chiffre d'affaires s'est élevé à 4,4 milliards, soit 637 millions de moins.

Le patron du groupe canadien Alain Bellemare affiche sa confiance dans sa stratégie avec «l'amélioration de l'efficacité opérationnelle, l'accélération sans faille de nos nouveaux programmes», et ce «quelle que soit la conjoncture du marché».

«Amélioration des marges»

En 2017, Bombardier va renouer avec la hausse de «quelques points de pourcentage» du chiffre d'affaires grâce aux activités ferroviaires et «une accélération du nombre de livraisons d'avions CSeries» dont l'entrée en service commercial a été réalisée mi-2016.

Le résultat courant devrait se situer dans une fourchette de 530 millions à 630 millions de dollars avec une «amélioration des marges de tous les secteurs d'activité», a indiqué Bombardier. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!