Football – Challenge League: La goutte au front, Xamax s’en sort face au dernier
Publié

Football – Challenge LeagueLa goutte au front, Xamax s’en sort face au dernier

Ce fut dur, trop dur. Mais les Neuchâtelois ont eu la peau de Chiasso (2-0) dans le choc de bas de tableau. Ouf!

par
Florian Vaney, Neuchâtel
Freddy Mveng et Xamax ont réussi à prendre le meilleur sur Andrea Maccoppi et Chiasso.

Freddy Mveng et Xamax ont réussi à prendre le meilleur sur Andrea Maccoppi et Chiasso.

freshfocus

Andrea Binotto avait laissé entendre durant la semaine que son équipe était encore en manque d’automatismes, notamment dans ses liaisons avec un Raphaël Nuzzolo difficile à trouver et à exploiter. Une façon de préparer le terrain avant le petit tremblement de terre qui allait se produire vendredi au moment de la divulgation des compositions d’équipe? Peut-être. Quoi qu’il en soit, le buteur en série, qui vit une saison délicate, n’apparaissait que sur la liste des remplaçants.

Voilà plus de deux ans que «Nuzz» n’avait pas débuté une rencontre de championnat sur le banc. Si l’idée était de produire un électrochoc, ce n’est pas en première période que ses effets se seront fait ressentir. Les deux ou trois situations intéressantes qu’a su créer Neuchâtel Xamax ne masquaient le fâcheux constat: Alexandros Safarikas, le portier grec de Chiasso, n’a pas eu à effectuer une seule parade.

Inquiétant? On a suffisamment écrit que les Xamaxiens n’appartenaient pas à ce fond de classement de Challenge League pour se rendre compte que 45 minutes pareilles face à la lanterne rouge le sont, oui. Andrea Binotto a énormément échangé avec ses joueurs, les oreilles de Jason Mbock ont sifflé comme rarement, comme pour mieux se rendre compte que NE Xamax se cherche encore, toujours.Les absences d’Igor Djuric, Mike Gomes puis rapidement Migjen Basha (touché, le demi a dû quitter le terrain dès la 21e) ont eu l’avantage de permettre le retour d’Yves Kaiser et Endrit Morina dans l’alignement rouge et noir. Deux des jeunes qui disposent des qualités pour certainement apporter beaucoup à cette équipe sur le long terme.

Reste qu’avant de penser à l’avenir, il convient de se sortir de la gonfle. Le petit miracle de la 52e fait partie des événements qui doivent contribuer au déclic neuchâtelois. On peut le résumer en une phrase: un long dégagement de Laurent Walthert, la panique dans la défense tessinoise (déjà expulsé à l’aller, le Genevois Mathis Magnin fait plutôt pâle figure sur son intervention) et une conclusion rageuse de Louis Mafouta après un sprint qui a laissé tout le monde sur place plein axe.Au sein d’une rencontre qui n’avait rien d’une partie de plaisir pour un avant-centre, on a aimé la performance du Centrafricain, qui ne s’est pas caché et qui a trouvé en son but une juste récompense. Pour le reste, il est évident que Xamax devra produire infiniment plus s’il entend assez vite se sortir de cette indigne lutte pour le maintien. Même si pour l’instant, dans le contexte actuel, on veut bien que le style passe après le résultat.

Un résultat que Maxime Domginuez est parvenu à quelque peu enjoliver en fin de match. Juan Manuel Parapar s’est fait bousculer dans la surface, M. Nico Gianforte a indiqué le point de penalty et l’ancien Lausannois a très bien transformé l’envoi (2-0, 80e). Xamax avait plongé à l’automne après sa mortifiante défaite au Riva IA de Chiasso. Et s’il venait d'exorciser sa malédiction?

Neuchâtel Xamax - Chiasso 2-0 (0-0)

La Maladière, huis clos. Arbitre: Nico Gianforte.

Buts: 52e Mafouta 1-0; 80e Dominguez, pen. 2-0.Xamax: Walthert; Ouattara, Bangura, Kaiser, Kempter; Basha (21e Morina, 70e Morgado); Dominguez, Corbaz, Mveng, Mbock (46e Parapar); Mafouta (77e Nuzzolo). Entraîneur: Andrea Binotto.

Chiasso: Safarikas; Affolter, Hajrizi, Magnin; Dixon, Maccoppi, Strechie, Hadzi; Pasquarelli (59e Bahloul), Manicone (66e Malinowski), Cortesi (77e Sifneos). Entraîneur: Baldo Raineri.

Avertissements: Affolter (44e, jeu dur), Dixon (56e, réclamations), Morina (57e, jeu dur), Hadzi (70e, jeu dur), Hajrizi (80e, jeu dur), Strechie (85e, jeu dur).

Ton opinion