Motocyclisme - La grande peur de Marc Márquez
Publié

MotocyclismeLa grande peur de Marc Márquez

Plus de 20 chutes lors de la seconde journée d’essais du GP d’Espagne, à Jerez de la Frontera, dont celle de Marc Márquez. Quartararo en pole, Lüthi poursuit sa descente aux enfers.

par
Jean-Claude Schertenleib
Marc Márquez s’est fait une grosse frayeur sur le circuit de Jerez de la Frontera.

Marc Márquez s’est fait une grosse frayeur sur le circuit de Jerez de la Frontera.

AFP

Fabio Quartararo (Yamaha) en pole position sur le circuit de Jerez de la Frontera? Ce n’est pas une surprise. Son collègue de marque Franco Morbidelli deuxième, après avoir dû passer par le purgatoire de la première partie des qualifications? C’est la preuve supplémentaire d’un immense talent. Jack Miller (Ducati) qui retrouve le sourire et la première ligne? C’est la garantie de voir une Desmosedici en tête... au premier virage, peu après 14 heures ce dimanche.

Cette journée de samedi a été marquée par de nombreuses chutes, dont celle de l’octuple champion du monde, Marc Márquez (Honda); un accident survenu ce matin, lors de la troisième séance d’essais libres, à grande vitesse – la roue avant a décroché à 190 km/h!, avant un choc violent du pilote dans les coussins de protection: le revenant s’est fait peur.

Après un passage par l’hôpital de Jerez, pour y subir des contrôles, l’Espagnol a repris le travail cet après-midi, pour se qualifier finalement avec le 14e chrono, aux côtés de son équipier Pol Espargaró, qui lui aussi est tombé, exactement au même endroit que son chef de file.

Dupasquier rate son coup

En Moto2, le leader du championnat, l’Australien Remy Gardner (Kalex), obtient sa première pole de la saison, en établissant un nouveau meilleur chrono absolu du circuit andalou: dimanche à 12h20, il aura à ses côtés en première ligne les Italiens Fabio Di Giannantonio et Marco Bezzecchi. Thomas Lüthi? Le Bernois poursuit malheureusement sa descente aux enfers; toujours loin du compte à chaque séance, le plus capé des pilotes de la catégorie ne partira que de la neuvième ligne (26e chrono), sa pire qualification depuis le GP d’Aragon de l’an dernier.

Les espoirs suisses – en plus de ceux que représente Dominique Aegerter, en MotoE – reposaient donc sur les épaules du Fribourgeois Jason Dupasquier (KTM), excellent vendredi en Moto3 et qui, malheureusement, a totalement raté son coup au moment décisif des qualifications, le Fribourgeois lançant son dernier run trop tard. Il se retrouve au centre de la cinquième ligne, mais très bien entouré avec, d’un côté, le leader du championnat Pedro Acosta et de l’autre, le dauphin actuel du nouveau phénomène, Jaume Masia.

La journée de dimanche commencera avec la première course de la Coupe F.I.M. de MotoE, avec un Dominique Aegerter qui a raté de peu la première ligne; le pilote de Rohrbach s’élancera de la quatrième place de la grille de départ, à 10h05.

Ton opinion