Omnisports – La Grèce frappe fort dans la lutte contre le hooliganisme

Publié

OmnisportsLa Grèce frappe fort dans la lutte contre le hooliganisme

Le ministère des Sports grec a annoncé une série de mesures destinées à endiguer la violence des fans, dont la fermeture immédiate et temporaire de tous les clubs de supporters, quelle que soit la discipline.

Des supporters du PAOK Salonique en tribunes.

Des supporters du PAOK Salonique en tribunes.

imago/ZUMA Press

Le ministère grec des Sports a annoncé la fermeture immédiate de tous les clubs de supporters, dans tous les sports, et ce jusqu'au 31 juillet, dans le cadre d'une série de mesures destinées à endiguer la violence de certains fans.

Dévoilées lundi par le vice-ministre des Sports, Lefteris Avgenakis, ces mesures arrivent trois semaines après qu'un jeune fan de 19 ans avait été mortellement poignardé dans la ville de Thessalonique (nord-est du pays). 12 personnes ont été arrêtées à la suite de ce drame attribué à des supposés «hooligans» qui ont aussi blessé deux amis de la victime.

Peines maximum augmentées

Selon M. Avgenakis, des conditions plus strictes vont être mises en place pour l'enregistrement et la gestion des clubs de supporters. Chaque équipe ne pourra plus accepter qu'un seul club de supporters, au lieu de plusieurs jusqu'à maintenant. «L'enregistrement des membres (ndlr: d'un club de supporters) sera numérique et remis à jour chaque été. La licence (ndlr: du club de supporters) sera révoquée dès que deux de ses membres, au moins, seront poursuivis pour des faits de violence liés à leur activité de fan», a ajouté le vice-ministre des Sports.

Il a également précisé que les associations de supporters ne pourraient plus distribuer des billets individuels, à certaines entrées des stades, pour certains matches, et que ces entrées seraient exclusivement réservées aux détenteurs d'abonnements à la saison. «Les clubs (ndlr: de supporters) sont suspendus jusqu'à ce qu'ils reçoivent une nouvelle licence basée sur de nouvelles règles. Une période raisonnable de transition est mise en place jusqu'à ce que les nouvelles licences soient autorisées», a souligné M. Avgenakis.

Les peines maximales pour des crimes de supporters ont également été augmentées, de 6 mois à 5 ans.

Tolérance zéro

Selon le ministre de la Protection Civile, Takis Theodorikakos, la priorité du gouvernement grec est de mettre en place une tolérance zéro en matière de comportements violents et agressifs autour du sport. «Le hooliganisme est une terrible pandémie mondiale qui a déjà tué des dizaines de personnes. Nous devons unir nos forces, celles du gouvernement, des partis politiques, des équipes. Personne n'a le droit de manquer le rendez-vous contre la violence», a insisté M. Theodorikakos.

Depuis deux semaines, 67 clubs de supporters sportifs ont été fermés dans tout le pays, et 17 personnes interpellées pour détention d'armes potentiellement mortelles. Le ministre de la Justice, Kostas Tsiaras, a ajouté que toutes les initiatives du gouvernement grec dans ce domaine visaient à «fermer toutes les fenêtres du cadre législatif actuel».

(AFP)

Ton opinion

4 commentaires