Actualisé 24.07.2009 à 14:52

Intempéries

La grêle fait plusieurs dizaines de millions de francs de dégâts

Les violentes chutes de grêle qui se sont abattues jeudi sur le Plateau ont endommagé cultures et bâtiments. Les dégâts se montent à plusieurs dizaines de millions de francs. A Fribourg, on évoque la grêle la plus importante de ces trente dernières années.

Rien que pour les cultures, les dommages sont évalués à 20 millions de francs, estime le directeur de l'assurance Suisse grêle Pascal Forrer. «On s'attend à 5000 déclarations de sinistres», indique ce dernier, qui rappelle que la grêle a touché les cantons de Vaud, Fribourg, Berne et Lucerne.

Si tous ont été violemment atteints, la taille des grêlons a varié selon les régions. Par endroit, les cultures ont été totalement ravagées. Les intempéries ont surtout touché les cultures de plein champ comme les céréales, le colza, le maïs, les pommes de terre, le tabac ainsi que les cultures maraîchères.

Surface immense

»Ce sont les plus importantes chutes de grêle que le canton ait connu ces trentes dernières années», souligne le directeur de l'Etablissement cantonal d'assurance des bâtiments (ECAB) Pierre Ecoffey, interrogé par l'ATS vendredi.

»La surface touchée, soit trois districts, est immense. Entre 3000 et 5000 constructions ont été frappées», estime encore M. Ecoffey. «Pour la plupart, ce sont quelques tuiles arrachées, mais certains toits ont été complètement troués», poursuit-il. Selon une première évaluation, les dommages sur les bâtiments se montent à plus de dix millions de francs.

La canton de Vaud fait aussi grise mine. Pour l'heure, quelque 200 annonces de dégâts à des véhicules ont été adressées à l'Etablissement cantonal d'assurance (ECA). «Il est encore trop tôt pour faire un bilan. Mais nous avons reçu plus de 250 appels jeudi entre 16 h et 18 h. Et les téléphones continuent de pleuvoir», note Eric Dupasquier, responsable sécurité et sinistres à l'ECA.

Vigne pas épargnée

Outre les véhicules, des dommages aux toitures, vitres, velux et aux jardins ont été annoncés. La grêle a aussi provoqué de gros dégâts aux cultures et au vignoble de la Côte. L'épicentre de l'orage s'est situé entre Aubonne et les hauts de Morges, selon Jean- Michel Bolay, ingénieur viticole à l'Office cantonal de la viticulture. Selon des premières estimations, le vignoble est localement détruit à plus de 50%.

Dans le canton de Berne la facture devrait également être salée. «Nous ne pouvons pas encore articuler de chiffre car les experts sont en train d'évaluer l'ampleur de la situation. Mais il est clair que cela atteindra plusieurs millions de francs», indique la porte- parole de l'Assurance immobilière du canton de Berne. L'établissement a déjà reçu 600 déclarations de dommages.

A Lucerne, l'Assurance immobilière cantonale table sur 3000 sinistres, 600 ayant déjà été annoncés vendredi à midi. Leur coût est estimé entre 10 et 15 millions de francs.

Fatal en Europe centrale

Plusieurs autres pays d'Europe ont également subi les intempéries jeudi. En Autriche, la grêle a causé 15 millions d'euros (22,8 millions de francs) de dégâts, selon la société d'assurance contre la grêle Österrechische Hagelversicherung. Environ 50'000 hectares de cultures et de pâtures ont été abîmés.

En Pologne, sept personnes sont mortes et 82 ont été blessées à la suite de violents orages qui se sont abattus dans la soirée sur certaines régions. En Tchéquie, une femme de 75 ans a été tuée par une branche tombée d'un arbre.

Les images prises par un lecteur à Farvagny

(ats/ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!