Genève: La grève à la Seymaz a été largement suivie

Actualisé

GenèveLa grève à la Seymaz a été largement suivie

La grève, mardi, du personnel du cycle d'orientation de la Seymaz (GE), a été largement suivie.

Entre 80% et 90% des employés de l'établissement ont participé au mouvement, a fait savoir le porte-parole du département de l'instruction publique (DIP) Pierre-Antoine Preti.

Les grévistes protestaient contre la réaffectation du cycle de la Seymaz en collège, dès 2016, pour répondre aux besoins de locaux de l'école postobligatoire. Cette décision du DIP a provoqué une levée de boucliers. Les enseignants craignent notamment des sureffectifs dans les cycles d'orientation restants.

Dans une interview accordée mardi au Courrier, la conseillère d'Etat responsable du DIP Anne Emery-Torracinta a répété que le Conseil d'Etat n'entendait «pas revenir sur sa décision» concernant le cycle de la Seymaz. Le souci premier est «que chaque élève du canton bénéficie de bonnes conditions d'apprentissage».

Dans les autres cycles d'orientation, un appel une grève des deux dernières heures de la journée de mardi a été lancé. Le DIP ne disposait pas, en fin de journée, de chiffres précis sur le suivi du mouvement dans les différents établissements du canton. Il ne s'attendait toutefois pas à des débrayages massifs. (ats)

Ton opinion