Selon le patron de Ryanair: «La grippe porcine est un prétexte pour masquer la crise»
Actualisé

Selon le patron de Ryanair«La grippe porcine est un prétexte pour masquer la crise»

Le président de la compagnie aérienne à bas-coûts irlandaise Ryanair, Michael O'Leary, a affirmé jeudi à Madrid que la grippe porcine était «un tas d'absurdités» utilisé par les responsables politiques pour détourner l'attention de la crise économique.

«Toute cette histoire de grippe porcine est un énorme tas d'absurdités que les politiciens adorent pour détourner l'attention des gens de la récession économique», a déclaré M. O'Leary lors d'une conférence de presse à Madrid, où il présentait les nouvelles liaisons de la compagnie.

«Cela donne aux politiciens une excuse pour débattre d'autre chose que des économies mal gérées et de la crise», a-t-il répondu à une question sur la proposition faite mercredi par la France de suspendre les liaisons aériennes entre l'Union européenne et le Mexique, foyer initial de l'épidémie.

«Beaucoup plus de gens en Europe vont mourir aujourd'hui dans des accidents de la route que de la grippe porcine et je ne vois pas les autorités françaises ou européennes prendre des mesures pour interdire les routes aux gens», a ajouté M. O'Leary.

L'épidémie liée à la grippe porcine, qui aurait fait 92 morts au Mexique depuis le 24 avril (mais seulement huit décès sont définitivement attribués à cette maladie), continuait jeudi de se propager dans le monde.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a relevé mercredi soir à 5 son niveau d'alerte sur une échelle de 6, estimant que la pandémie était «imminente». (afp)

Ton opinion