Actualisé

La grogne règne dans les crèches

Le personnel des crèches et jardins d'enfants de la Ville rejette massivement un projet de modification de son statut.

Les employés, dont la municipalité veut faire des fonctionnaires, dénoncent les conditions salariales proposées. Environ 950 personnes travaillent dans la soixantaine d'institutions de la petite enfance subventionnées par la Ville. Parmi elles, 870 ont signé une pétition, remise hier au président du Conseil municipal, a indiqué le syndicat SIT.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!