La guérilla islamiste harcèle les troupes éthiopiennes

Actualisé

La guérilla islamiste harcèle les troupes éthiopiennes

Mogadiscio - Des rebelles islamistes ont lancé mardi à Mogadiscio des actions de harcèlement contre les forces gouvernementales et des troupes éthiopiennes qui les appuient dans la capitale somalienne.

Ils disent vouloir agir jusqu'au «départ des Ethiopiens».

Un militaire du contingent d'Addis-Abeba et trois civils, ont été tués lors d'une attaque menée de nuit par plusieurs dizaines d'islamistes armés, selon un soldat somalien. Un douzaine de civils ont en outre été blessés par des balles perdues et des éclats de roquette durant cette action, rapportent des habitants.

«Nous menons ce type d'attaque de nuit, lorsque les civils dorment, pour réduire leurs pertes. Ces attaques se poursuivront jusqu'à ce que les Ethiopiens quittent notre territoire», a confié un combattant islamiste.

Dans la journée de mardi, sept autres civils ont été blessés par l'explosion d'un engin destiné aux troupes somaliennes dans le nord de Mogadiscio. Près de l'hôpital Banadir, un grenade a été lancée contre une patrouille éthiopienne, mais cette attaque n'a pas fait de victimes.

(ats)

Ton opinion