Nespresso VS Denner: La guerre des capsules fera des dégâts en Suisse
Actualisé

Nespresso VS DennerLa guerre des capsules fera des dégâts en Suisse

L'usine tessinoise qui fabrique les dosettes low-cost vendues par Denner doit faire face à l'interdiction de leur vente. Les dirigeants n'excluent pas de quitter la Suisse.

par
frb
Le site du quotidien italophone révèle mardi que l'usine de production des dosettes bon marché a la gueule de bois.

Le site du quotidien italophone révèle mardi que l'usine de production des dosettes bon marché a la gueule de bois.

Le travail a repris hier après un week end tendu dans la fabrique de capsules Alice Alloson, près de Bellinzone (TI). Le coeur n'y est pas. La raison: la production de dosettes low-cost compatibles avec les machines Nespresso pourrait à nouveau s'interrompre prochainement. Pour les 35 employés du site, l'incertitude plane, comme le raconte le quotidien «Corriere del Ticino»

En effet, le Tribunal fédéral a décidé le 28 juin dernier d'interdire la commercialisation de ces fameuses capsules. Denner, l'unique vendeur de ce produit en Suisse, a communiqué vendredi qu'il le retirait - pour l'instant - de ses rayons sur le champs. Dans une configuration juridique instable, qui a déjà vu plusieurs fois ces ventes s'arrêter avant de reprendre, l'usine tessinoise est en danger. Ses dirigeants n'excluent pas de faire leurs valises pour s'installer dans un État européen, où la multinationale vaudoise n'a pas (encore) attaqué ses concurrents low-cost.

Sofia Dazio, porte-parole d'Alice Allison, n'infirme ni ne confirme ces rumeurs. Elle se contente d'un «no comment». «La suite dépendra de la décision, ou non, de reprendre la commercialisation des capsules dans des délais brefs», conclut le journal tessinois.

Ton opinion