Covid-19: La hausse des infections oblige l’Ouzbékistan à se reconfiner
Actualisé

Covid-19La hausse des infections oblige l’Ouzbékistan à se reconfiner

Le pays le plus peuplé d’Asie centrale doit faire face à une hausse des infections. Son système de santé est au bord de l’«effondrement complet».

L'Ouzbékistan a réimposé un nouveau confinement vendredi après une hausse des infections au coronavirus, qui ont placé le système de santé de ce pays d'Asie centrale au bord de l’ «effondrement complet».

La police de la capitale, Tachkent, ne laissait entrer en ville que les véhicules ayant «une bonne raison» d'y pénétrer, comme pour la livraison de produits alimentaires ou d'autres denrées vitales, a constaté un journaliste de l'AFP.

L'Ouzbékistan avait commencé à lever les restrictions dues au coronavirus en autorisant le transport routier entre les régions en mai puis la réouverture des restaurants en juin.

Selon les nouvelles restrictions imposées par les autorités, le transport routier est à nouveau restreint et les restaurants, salles de sport, piscines et marchés non alimentaires doivent être fermés au moins jusqu'au 1er août.

Les autorités ont enregistré une hausse sensible des cas, qui ont bondi de 3’661 au 1er juin à 11’857 vendredi, le nombre de nouvelles contaminations quotidiennes ayant battu un record, à 472.

Khabiboulah Akilov, en charge des efforts gouvernementaux de lutte contre le virus, a averti cette semaine que les hôpitaux étaient à la limite de leurs capacités et que le système de santé était au bord de l’ «effondrement complet».

Selon lui, l'Ouzbékistan, pays le plus peuplé d'Asie centrale avec 33 millions d'habitants, dispose encore de lits disponibles mais la hausse des infections doit être ralentie.

(AFPE)

Ton opinion