Première étape de construction achevée: La Haute Ecole de l'Arc jurassien se dévoile
Actualisé

Première étape de construction achevéeLa Haute Ecole de l'Arc jurassien se dévoile

La première étape de construction du campus de la Haute Ecole de l'Arc jurassien (HE Arc) à Neuchâtel est désormais achevée. Le Conseil d'Etat a présenté vendredi à la presse le bâtiment qui sera inauguré officiellement le 15 mai.

Celui-ci rassemble depuis la rentrée d'avril 730 étudiants de la Haute Ecole de gestion (HEG Arc), 900 étudiants du Conservatoire de musique neuchâtelois (HMN) et une centaine de disciples de la Haute Ecole de musique (HEM). Le site neuchâtelois de la HEM constitue une filiale de la Haute Ecole de musique de Genève.

D'une longueur de 167 mètres, pour une largeur et une hauteur d'environ 14 mètres, le nouveau bâtiment présenté vendredi comporte 82 salles d'enseignement et des espaces de bureaux sur une surface utiles de 7000 m2. Le site est doté de plusieurs espaces d'étude et de détente, ainsi que d'un parking de 190 places.

Le coût total des travaux s'est élevé à 46,9 millions de francs, dont 38,4 millions votés en 2004 par le Grand Conseil neuchâtelois. La part de la Confédération représente 7 millions de francs. L'Association des amis du Conservatoire de Neuchâtel a participé au financement à hauteur de 1,5 million de francs.

Partie officielle le 15 mai

Le campus sera inauguré officiellement le 15 mai en présence des autorités des régions impliquées dans la HE Arc (Neuchâtel, Jura, Jura bernois). Une journée portes ouvertes est prévue samedi 16 mai dans le bâtiment répondant aux exigences les plus pointues en terme de développement durable et d'efficacité énergétique.

Le campus a été édifié à la place d'anciennes friches industrielles sur le lieu-dit «plateau de la gare» à Neuchâtel. Il se situe dans le prolongement du bâtiment de l'Office fédéral de la statistique (OFS), inauguré en 1999.

Atout majeur

La proximité de la gare doit garantir l'attractivité du site destiné aux étudiants de l'Arc jurassien. La transformation progressive du plateau ferroviaire va favoriser la mise en réseau de la HE Arc, de l'OFS et de l'Université, ainsi que les synergies entre les trafics routier et ferroviaire.

La construction d'un second bâtiment, actuellement en phase d'excavation, est en cours de réalisation à côté du campus présenté vendredi. Cet édifice abritera les étudiants des filières «ingénierie» et «santé-social» de la HE Arc, dont la direction et l'administration sont déjà installées sur le plateau de la gare.

Recherche délocalisée

La filière «ingénierie» conservera des laboratoires de recherche en microtechnique et horlogerie à La Chaux-de-Fonds et St-Imier (BE). Dans le Jura, la ville de Delémont continuera d'accueillir les premiers semestres d'étude des filières HEG et Santé-social.

En outre, l'antenne neuchâteloise de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), issue de la reprise par la haute école lémanique de l'Institut de microtechnique de l'Université de Neuchâtel, sera logée sur le plateau de la gare. Le quartier abrite aussi le Centre suisse d'électronique et de microtechnique (CSEM).

Aménagement cohérent

Le nombre de sites de la HE Arc aura passé de 13 à 4 lorsque la construction du campus sera entièrement achevée, a indiqué Brigitte Bachelard, directrice de l'institution. Et, d'une manière générale, pour la Ville de Neuchâtel, la cohérence des aménagements prévus devrait renforcer son attractivité en tant que cité d'études.

(ats)

Ton opinion