Actualisé 01.07.2013 à 12:49

Genevois (F)

La Haute-Savoie serre la vis aux gens du voyage

L'arrivée d'un nouveau préfet l'an passé a augmenté les évacuations de caravanes récalcitrantes. Mais les inquiétudes restent vives.

de
Raphaël Leroy
Le terrain de foot de Saint-Cergues (F) a été protégé par des rochers.

Le terrain de foot de Saint-Cergues (F) a été protégé par des rochers.

Il y a quinze jours, un élu était agressé par des gens du voyage à Frangy. Le même jour, des roulottes avaient tenté d'occuper le terrain de football de la petite ville frontalière de Saint-Cergues, près de Jussy. Insultes, provocations, hurlements: les élus qui se sont interposés pour empêcher l'invasion du stade ont eu droit à un accueil fleuri.

Barrière de rochers

«C'est le tralala habituel, déplore le maire Gabriel Doublet. L'an dernier, je m'étais fait étrangler. Là, nous avions posé des rochers à titre préventif. Nous sommes obligés de nous barricader.» Les histoires de ce type sont nombreuses à la frontière genevoise.

Ex-collaborateur de Claude Guéant

Face à cette violence, le nouveau préfet de Haute-Savoie, en poste depuis un an, a décidé de sévir. Ex-membre du cabinet de Claude Guéant, qui était le ministre de l'Intérieur de Nicolas Sarkozy, Georges-François Leclerc n'hésite pas à utiliser la force, là où ses devanciers rechignaient.

Un médiateur nommé

Selon la Préfecture, trois évacuations ont déjà eu lieu dans le département en 2013, autant que pour toute l'année dernière. «Le ton a changé», confirme le patron du syndicat intercommunal des aires d'accueil, Jacques Bouvard.

Le nombre d'installations illicites, lui, est deux fois plus bas qu'en 2012. «Preuve que le message passe», juge la directrice de cabinet du préfet Anne Coste de Champeron. En outre, un médiateur a été nommé en mai. «C'est bien, mais le rapport de force nous est souvent défavorable. Il nous faut plus de moyens», réclame Jacques Bouvard.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!