Euro 2016: La Hongrie écope de 65'000 euros d'amende
Actualisé

Euro 2016La Hongrie écope de 65'000 euros d'amende

La fédération de Hongrie a écopé d'une amende de 65'000 euros pour les incidents provoqués par ses fans.

1 / 41
Un hooligan russe de 31 ans, soupçonné d'avoir participé au tabassage d'un supporter anglais, a été extradé depuis l'Allemagne et placé en détention provisoire en France. (Archives) (Lundi 12 mars 2018)

Un hooligan russe de 31 ans, soupçonné d'avoir participé au tabassage d'un supporter anglais, a été extradé depuis l'Allemagne et placé en détention provisoire en France. (Archives) (Lundi 12 mars 2018)

Keystone
Le ministre français de l'Intérieur Bernard Cazeneuve estime que l'Euro 2016 a été une réussite sur le plan sécuritaire. (Lundi 11 juillet 2016).

Le ministre français de l'Intérieur Bernard Cazeneuve estime que l'Euro 2016 a été une réussite sur le plan sécuritaire. (Lundi 11 juillet 2016).

Reuters/Regis Duvignau
Des incidents entre fans et policiers ont éclaté aux abords de la fan zone de Paris, dimanche soir, lors de la finale de l'Euro entre le Portugal et la France. (Dimanche 10 juillet 2016)

Des incidents entre fans et policiers ont éclaté aux abords de la fan zone de Paris, dimanche soir, lors de la finale de l'Euro entre le Portugal et la France. (Dimanche 10 juillet 2016)

AFP

Soixante-cinq mille euros, soit un peu plus de 70'000 francs. C'est le montant de l'amende dont la Hongrie écope, suite aux incidents survenus samedi au stade du Vélodrome à Marseille et dont ses supporters étaient responsables.

Les supporters hongrois avaient notamment déclenché des échauffourées avec stadiers et policiers avant un match de l'Euro 2016 samedi au Vélodrome à Marseille, a indiqué l'Union Européenne du Football européen (UEFA).

Fumigènes

Les fans hongrois avaient également jeté des fumigènes et divers projectiles au pied des CRS massés en bas des tribunes à la fin de ce match contre l'Islande (1-1). L'UEFA gère tout ce qui se passe dans les stades, les événements au-dehors relevant des autorités du pays hôte.

Un Hongrois a d'ailleurs écopé de six mois de prison ferme pour sa participation à ces dérapages au Vélodrome. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion