Berne: La honte de prendre l'avion fait le jeu du chemin de fer
Actualisé

BerneLa honte de prendre l'avion fait le jeu du chemin de fer

Les CFF ont relevé une hausse de 10% au premier semestre dans le trafic international.

par
jbm/ats
Le train est de plus en plus privilégié pour voyager hors de Suisse.

Le train est de plus en plus privilégié pour voyager hors de Suisse.

Keystone/Peter Schneider

Les Chemins de fer fédéraux (CFF) ont connu au premier semestre une forte croissance de leur segment voyages à l'étranger, rapporte la «NZZ am Sonntag». Le volume du trafic sur les lignes internationales a augmenté de 10% et les trains de nuit ont enregistré 25% de passagers en plus.

La hausse a été particulièrement forte pour les liaisons de nuit en direction de Berlin et de Hambourg (All), a indiqué une porte-parole des CFF au quotidien. Elle n'a pas pu clairement expliquer la raison de ce changement. «Mais nous savons d'après les sondages menés auprès de la clientèle que les questions de durabilité ont pris de l'importance», a-t-elle ajouté.

Boom vers la France

La demande de voyages vers la France a aussi pris l'ascenseur, selon le journal. Du reste, TGV Lyria va annoncer en décembre une augmentation de 30% des places offertes dans ses convois entre la Suisse et l'Hexagone. En outre, les CFF envisagent d'introduire de nouveaux trains de nuit à destination de villes européennes. Une décision à ce sujet doit être prise l'an prochain.

Cette tendance à repenser ses déplacements en utilisant le chemin de fer ne semble pas être qu'une mode. Pour Benedikt Weibel, ancien directeur des CFF, «la renaissance du train est en marche et rien ne semble pouvoir l'arrêter».

L'amour des déplacements par le rail touche aussi d'autres pays. L'Allemagne a ainsi décidé de baisser la TVA sur les billets de train de 19 à 7% et les Pays-Bas vont réintroduire des convois de nuit vers Munich (All) et Vienne.

Ton opinion