France – La jeune joggeuse dit avoir été enlevée par plusieurs hommes
Publié

FranceLa jeune joggeuse dit avoir été enlevée par plusieurs hommes

La jeune fille de 17 ans, qui avait disparu lundi, avant d’être retrouvée 24 heures plus tard, a pu échapper à ses ravisseurs avant de trouver refuge dans un restaurant.

Près de 200 militaires et gendarmes ont participé aux recherches.

Près de 200 militaires et gendarmes ont participé aux recherches.

AFP

La jeune joggeuse de 17 ans retrouvée vivante, mardi soir, en Mayenne, 24 heures après avoir disparu, «était extrêmement choquée et avait des égratignures», a déclaré le maire de Sablé-sur-Sarthe, Nicolas Leudière. «C’est un très gros soulagement pour elle et pour la famille. Elle a été retrouvée dans un kebab, rue Gambetta.»

Les recherches pour tenter de la retrouver avaient mobilisé 200 militaires. «Les enquêteurs poursuivent leurs investigations sur les circonstances de la disparition, aidés par les déclarations de la jeune fille», a précisé la procureure en charge du dossier, Céline Maigné.

Selon BFMTV, l’adolescente sest réfugiée «dans le restaurant après avoir réussi à séchapper dune voiture». Elle était en état de choc et a été transportée à l’hôpital en ambulance. La chaîne explique que «dans ses premières déclarations aux enquêteurs, l’adolescente a raconté avoir été enlevée puis séquestrée par plusieurs ravisseurs, avant de réussir à senfuir».

Homme relâché

Par ailleurs, l’homme placé en garde à vue lundi soir, après la disparition de la joggeuse de 17 ans, a été mis hors de cause. «Les investigations réalisées ont permis d’éclaircir les éléments ayant motivé cette mesure et d’écarter son implication», a déclaré Céline Maigné. Cet homme avait été placé en garde à vue alors qu’il était en état d’ébriété, «afin de permettre d’éclaircir son emploi du temps au vu des quelques incohérences lors de ses premières déclarations»

Selon plusieurs médias, il avait appelé les gendarmes à plusieurs reprises pour tenter d’avoir des informations sur la disparition de la jeune fille. La procureure n’a pas souhaité commenter ces éléments. De leur côté, les gendarmes ont annoncé, en fin d’après-midi, avoir levé l’important dispositif de 200 militaires mis en place dans le secteur de la disparition de la jeune fille.

(afp-ftr)

Ton opinion