Actualisé 27.05.2009 à 17:37

Disparition dans les eaux de l'AarLa jeune recrue toujours pas retrouvée

La recrue de 21 ans disparue dans l'Aar mardi près d'Aarwangen (BE) n'a toujours pas été retrouvée mercredi. Les recherches pour localiser ce jeune homme originaire de Suisse centrale ont été abandonnées en soirée. Elles reprendront jeudi.

Elles ont été interrompues en raison de l'eau trouble et de l'épuisement des équipes de secours, a indiqué à l'ATS le porte- parole de l'armée Daniel Reist. La mauvaise visibilité a fait que les huit plongeurs engagés ne se sont pas mis à l'eau mais qu'ils ont participé aux recherches depuis des embarcations.

Au total, 50 militaires et membres de la police du lac du canton de Berne ont participé aux opérations.

Baignade durant la pause

La recrue de la formation d'intervention d'aide en cas de catastrophe a profité de sa pause de midi pour se baigner dans l'Aar en compagnie de deux camarades. Il sont entrés dans l'eau sans gilets de sauvetage. Le sodat disparu s'est trouvé en difficulté et n'a pas pu rejoindre la rive, selon les premières investigations de la justice militaire.

L'accident est survenu en-dehors des obligations de service et la natation était en principe interdite aux militaires de la formation, précise le Département de la défense dans un communiqué.

Le militaire en service long travaillait sur les berges et dans la rivière. Il s'attelait à l'édification de constructions pour une prochaine course des pontonniers.

Barrage fermé

Les recherches ont porté sur un tronçon de 3,7 kilomètres le long du fleuve, jusqu'à la centrale hydraulique de Wynau (BE). Dès que la nouvelle de la disparition a été connue, ce barrage a été fermé. Selon Daniel Reist, il est hautement improbable que le disparu se trouve en aval.

Le chef de l'armée, le commandant de corps André Blattmann, a publié un message mercredi sur le site internet de la troupe. Il y appelle à la responsabilité de chacun, ce qui implique également une gestion consciente des risques.

Un rappel des dispositions de sécurité en vigueur lors d'acivités près de l'eau ou sous l'eau a également été mis sur le site. Il apparaît que durant les pauses, les soldats ne doivent s'adonner à la natation que sous surveillance. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!