Actualisé

Typhon aux PhilippinesLa joie de vivre revient le temps d'un match de boxe

Des centaines d'habitants se sont rassemblés dimanche à Tacloban, ville ravagée par le typhon Haiyan, pour suivre la retransmission du match du boxeur philippin Manny Pacquiao.

L'espace d'un instant, ceux qui ont perdu leur logement, leurs moyens de subsister, voire leurs proches, dans cette région pauvre du pays, se sont regroupés pour suivre le combat de leur héros contre l'Américain Brandon Rios, retransmis en direct depuis Macao (sud de la Chine).

Des familles entières, des enfants aux plus âgés, ont convergé vers le stade de la ville --qui avait servi de centre d'évacuation pendant le typhon--, dans une atmosphère festive, sous la surveillance de la police et de l'armée.

Pacquiao, 34 ans, longtemps présenté comme le meilleur boxeur de sa génération et star adulée dans son pays, ne détient plus aucun titre mondial.

Il reste sur deux défaites de suite, contre l'Américain Timothy Bradley, en juin 2012 à Las Vegas où il a perdu son titre WBO des welters, puis contre le Mexicain Juan Manuel Marquez, en décembre 2012 toujours à Las Vegas.

Le boxeur a dédié son match aux victimes de Haiyan, qui a fait plus de 5.500 morts ou disparus, et ravagé le centre de l'archipel, dont notamment les îles de Leyte, où se trouve Tacloban, et de Samar.

«Une victoire de Manny serait une victoire pour nous tous(...). Ça nous aiderait, nous les victimes du typhon, à nous lever, à nous battre et à montrer que nous pouvons nous en sortir», a déclaré à l'AFP Dondon Estandarde, 38 ans, venu regarder la retransmission avec sa femme et son petit garçon.

«Je veux que Manny Pacquiao gagne. Ça nous redonnerait de l'espoir. On en a vraiment besoin, on a vraiment besoin qu'il gagne», renchérit Ernesto Bauy, 63 ans, venu regarder le combat sur la grand-place de la ville, où il est également retransmis. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!