Allemagne - La justice accorde à l’emballage doré du lapin de Lindt un statut de marque 
Publié

AllemagneLa justice accorde à l’emballage doré du lapin de Lindt un statut de marque

La Cour suprême fédérale allemande a donné raison jeudi au chocolatier suisse dans l’affaire qui l’oppose à un fabricant allemand de lapins de Pâques dorés.

Le lapin doré de Lindt est le lapin de Pâques en chocolat le plus vendu en Allemagne, avec une part de marché de 40%. Il est emballé dans une feuille dorée depuis 1952 et la teinte exacte de l’emballage est restée inchangée depuis 1994.

Le lapin doré de Lindt est le lapin de Pâques en chocolat le plus vendu en Allemagne, avec une part de marché de 40%. Il est emballé dans une feuille dorée depuis 1952 et la teinte exacte de l’emballage est restée inchangée depuis 1994.

LINDT&SPRUENGLI

La couleur dorée de l’emballage utilisé par le chocolatier suisse Lindt et Sprungli pour ses lapins de Pâques bénéficie de la protection d’une marque déposée, a jugé jeudi un tribunal allemand.

Lindt avait attaqué en justice un chocolatier allemand, Heilemann, qui avait aussi commencé à vendre des lapins de Pâques dans un emballage couleur or en 2018.

Pour appuyer sa défense, Lindt a présenté une étude de marché montrant qu’environ 70% des consommateurs associent l’emballage doré à ses lapins en chocolat.

Ce niveau de reconnaissance «dépasse clairement le seuil requis de 50%» pour le statut de marque, a déclaré la Cour suprême fédérale (BGH) dans un communiqué.

Un tribunal régional avait précédemment statué en faveur de Heilemann, et une Cour d’appel va à présent réexaminer l’affaire.

Le lapin peut-être être confondu avec un autre?

Le lapin doré de Lindt est de loin le lapin de Pâques en chocolat le plus vendu en Allemagne, avec une part de marché de 40%. Il est emballé dans une feuille dorée depuis 1952 et la teinte exacte de l’emballage est restée inchangée depuis 1994.

Lindt n’avait pas réussi précédemment à obtenir le statut de marque protégée pour son lapin de Pâques sur la base d’autres caractéristiques, comme sa forme et son ruban rouge.

La Cour d’appel doit maintenant décider s’il est possible que les consommateurs confondent le lapin Lindt avec d’autres lapins en chocolat, sur la base de leur forme et d’autres caractéristiques comme leur couleur.

(AFP)

Ton opinion

6 commentaires