Genève: La justice confirme le licenciement d’un prof 15 ans après les premières plaintes
Publié

GenèveLa justice confirme le licenciement d’un prof 15 ans après les premières plaintes

Les méthodes d’enseignement de l’employé ont été pointées du doigt à peine deux ans après son engagement. Treize ans plus tard, le Département de l’instruction publique a décidé de se séparer de ce collaborateur.

par
lhu
Fin janvier, la Cour de justice a donné raison au Canton, estimant que la résiliation des rapports de service était fondée.

Fin janvier, la Cour de justice a donné raison au Canton, estimant que la résiliation des rapports de service était fondée.

Pixabay (image d’illustration)

Explications brouillonnes, matériel d’enseignement insuffisant, corrections bâclées, manque d’autorité… Les plaintes contre un professeur genevois se sont accumulées durant quinze ans. A peine engagé, une classe entière demandait à changer d’enseignant. Depuis lors, sa hiérarchie a tout tenté pour améliorer son travail: encadrement, évaluations, visites… Sans succès. En 2018, le prof de maths et de physique en secondaire II est alors suspendu. S’ensuit une tentative de réorientation professionnelle, qui se solde par treize réponses négatives.

Constatant qu’aucune solution n’avait abouti, en mai 2020, le Département de l’instruction publique a congédié son employé, rapporte la «Tribune de Genève». L’affaire a été portée devant le tribunal. Le professeur a fait recours contre son licenciement. Fin janvier, la Cour de justice a donné raison au Canton, estimant que la résiliation des rapports de service était fondée.

Ton opinion