Pakistan: La justice confisque les biens de Musharraf

Actualisé

PakistanLa justice confisque les biens de Musharraf

L'ancien président est dans le collimateur de la justice pour quatre affaires remontant à 2007.

En 1999, le général Musharraf a renversé le Premier ministre Nawaz Sharif lors d'un coup d'Etat.

En 1999, le général Musharraf a renversé le Premier ministre Nawaz Sharif lors d'un coup d'Etat.

photo: AFP/Archives

Un tribunal pakistanais a ordonné samedi la confiscation des biens de l'ancien président Pervez Musharraf. Il est jugé pour l'assaut meurtrier donné par son armée contre des islamistes retranchés dans la Mosquée Rouge d'Islamabad, en 2007.

Pervez Musharraf est dans le collimateur de la justice pour quatre affaires remontant à 2007, dont son rôle présumé dans l'assassinat de sa rivale Benazir Bhutto et l'imposition de l'état d'urgence, pour laquelle il est accusé de «haute trahison». Il a quitté le Pakistan en mars pour Dubai, où il recevrait des soins médicaux.

Pour un retour au Pakistan

«La Cour... a donné l'ordre aujourd'hui de confisquer ses biens», a déclaré un avocat de la Mosquée Rouge, Tariq Asad. «Notre prochaine étape sera de faire pression sur le ministère de l'Intérieur pour rapatrier Musharraf afin qu'il puisse comparaître pour répondre de tous les chefs d'inculpation» a-t-il ajouté.

L'imam radical Abdul Rashid Ghazi faisait partie de la centaine de personnes tuées le 10 juillet 2007 lors de l'assaut de la Mosquée Rouge d'Islamabad, alors un vivier d'islamistes. Celui-ci demandait l'instauration de la charia (loi islamique) et la chute du gouvernement militaire de Pervez Musharraf.

En 1999, le général Musharraf a renversé le Premier ministre Nawaz Sharif lors d'un coup d'Etat sans effusion de sang. Il a démissionné en 2008 puis a vécu en exil. De retour au Pakistan en 2013 pour se présenter aux élections, il n'y a pas été autorisé et a dû depuis affronter une multitude de procédures judiciaires. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion