Lausanne: La justice déboute l'Eglise face aux migrants

Actualisé

LausanneLa justice déboute l'Eglise face aux migrants

Le Tribunal de Lausanne a jugé irrecevable la requête de l'Eglise évangélique réformée vaudoise, qui souhaite le départ des requérants qui squattent le refuge de Saint-Laurent.

par
cge

Cela fera bientôt une année que six migrants se sont installés dans l'église Saint-Laurent, à Lausanne. Après avoir intimé plusieurs fois aux occupants, soutenus par le collectif R, de libérer les lieux, l'Eglise évangélique réformée vaudoise (EERV) s'est décidée à intenter une action en justice l'automne dernier. Or, comme le révèle «La Liberté», le Tribunal de Lausanne a estimé que sa requête était irrecevable. Le problème, c'est que le bâtiment appartient à la Ville de Lausanne, qui le met à la disposition du Conseil de paroisse. Et c'est le Conseil synodal, soit l'autorité supérieure de l'Eglise, qui a actionné la justice. Au vu de l'impossibilité d'établir qui possède les lieux, explique «La Liberté», le juge a estimé que cette affaire ne pouvait pas se régler via une procédure simple comme le souhaitait l'EERV et qu'il fallait une instruction complète.

Le président du Conseil synodal a affirmé au quotidien fribourgeois qu'il entendait faire appel de cette décision. Le collectif R, quant à lui, a gagné un peu de répit. Il déplore que l'Eglise souhaite le départ des migrants et assure que ceux-ci ne dérangent en aucun cas les activités du lieu.

Ton opinion