France: La justice donne des droits à un donneur de sperme

Actualisé

FranceLa justice donne des droits à un donneur de sperme

Un homme qui avait donné son sperme à deux amies lesbiennes a finalement revendiqué ses droits de père. La justice lui a accordé un droit de visite.

par
aec

Il avait accepté de renoncer à tous ses droits sur l'enfant, puis l'a regretté. Sébastien, meilleur ami d'un couple de lesbiennes, avait donné son sperme afin de concevoir un enfant. Mais, sept mois après la naissance, en septembre 2011, ce jeune barman a décidé de reconnaître le bébé, relate Le Figaro.

Les deux femmes ont été contraintes lundi par la justice de Nantes de reconnaître les droits de visite et d'hébergement du père biologique.

Tremblement de terre pour la famille

Un juge avait déjà homologué un droit de visite quelques mois plus tôt, rendu caduc par le départ précipité du couple à Nantes. Pour les deux mamans, cette démarche est un véritable tremblement de terre: «La famille, c'est moi et ma compagne. On n'avait pas prévu que ce monsieur viendrait revendiquer ses droits».

Selon Me Anne Bouillon, l'avocate des deux lesbiennes, «il y a encore un travail législatif à faire sur ces formes de parentalité».

Cette décision soulève de nombreuses questions en France alors que la loi sur le mariage et l'adoption pour les couples homos est entrée en vigueur en juin dernier. «Que se passerait-il si un père revendiquait ses droits après l'adoption de l'enfant par la compagne de la mère? L'adoption plénière est irrévocable, et on ne peut avoir trois parents», affirme l'avocate.

Ton opinion