Affaire Agnelli: La justice enquête sur Charles Poncet
Actualisé

Affaire AgnelliLa justice enquête sur Charles Poncet

Le célèbre avocat a été convoqué mardi matin par le procureur général, Daniel Zappelli. Une enquête pénale a été ouverte à son encontre.

par
fkh

Le ténor du Barreau genevois a été mis en prévention pour chantage et délit manqué d'extorsion, selon «La Tribune de Genève». Le célèbre avocat aurait fait pression sur son confrère italien, Emanuele Gamna, afin qu'il signe une fausse déclaration et rende une partie des honoraires reçus dans le cadre de la succession de l'ancien patron de Fiat, Gianni Agnelli, décédé en 2003.

Plainte déposée en janvier

En janvier dernier, Emanuele Gamna, a porté plainte contre Charles Poncet pour chantage. L'inspection générale des services a mené une enquête et interrogé plusieurs témoins. Le rapport a ensuite été transmis au Ministère public.

Après avoir pris connaissance du document, Daniel Zappelli a décidé de mettre en prévention, mardi matin, Charles Poncet mais également la fille de feu Gianni Agnelli, Margherita Agnelli de Pahlen.

«Accusations grotesques»

Le service de presse du pouvoir judiciaire a fait savoir que Daniel Zappelli n'était pas joignable pour commenter sa décision. Charles Poncet a fait part de sa réaction par courriel: «Ces accusations sont grotesques et je me réjouis d'en faire la démonstration ici comme elle a été faite en Italie.»

Rappel des faits

Lors du décès de son père en 2003, le célébrissime patron de Fiat, Margherita Agnelli a demandé à Emanuele Gamna de régler la succession. En 2004, un accord à l'amiable est signé entre Margherita et sa mère. En 2007, l'héritière dénonce cet accord et se retourne contre sa mère. Elle se fait représenter alors par Me Poncet.

En Italie, Me Gamna dépose plainte en affirmant que Me Poncet lui aurait demandé de signer une déclaration dans laquelle il admet avoir trahi Margherita Agnelli au profit des autres membres de la famille. Me Poncet lui aurait également demandé de restituer 13 des 15 millions d'euros reçus à titre d'honoraires et expliqué qu'il pourrait être inquiété par le fisc pour n'avoir pas déclaré ces montants.

Emanuele Gamna refuse de signer la déclaration. Me Poncet le dénonce à la justice italienne qui ouvre une procédure pour évasion fiscale contre Me Gamna. Ce dernier est condamné et doit rendre au fisc la majeure partie de ses honoraires. Sa plainte contre Me Poncet est pendante et l'enquête ouverte en Italie court toujours.

Ton opinion