Zurich: La justice enquête sur le cas du pédagogue

Actualisé

ZurichLa justice enquête sur le cas du pédagogue

Le ministère public et l'instruction publique s'activent suite aux reproches d'abus sexuels qui accablent un pédagogue.

Un pédagogue a reconnu avoir eu des contacts sexuels avec des élèves.

Un pédagogue a reconnu avoir eu des contacts sexuels avec des élèves.

Keystone/Photo d'illustration

Le ministère public zurichois et l'instruction publique du canton s'activent suite aux reproches d'abus sexuels qui accablent un pédagogue alémanique. Le Zurichois a avoué vendredi avoir eu des contacts sexuels avec des élèves dans les années 1970.

D'un point de vue juridique, les faits sont prescrits. Mais la justice zurichoise a tout de même décidé de se pencher sur l'affaire. Elle a ouvert vendredi une procédure d'enquête préalable contre un pédagogue zurichois en lien avec les reproches d'abus sexuels rendus publics, a dit dimanche à l'ats Corine Bouvard, porte-parole du ministère public zurichois. Elle revenait sur une information parue dans divers médias alémaniques.

La procédure doit permettre de clarifier si le pédagogue réputé outre-Sarine a commis d'autres infractions qui ne sont pas encore prescrites.

Enquête ouverte

La directrice de l'instruction publique du canton, Silvia Steiner (PDC), a également annoncé l'ouverture d'une enquête. Même si les faits présumés sont prescrits juridiquement, il convient d'étudier le cas, a-t-elle dit dans un entretien accordé au SonntagsBlick et à la SonntagsZeitung.

Il s'agissait d'«enfants et de jeunes qui étaient sous l'autorité de l'école», explique Mme Steiner. Ils ont le droit à ce qu'on fasse la lumière sur cette histoire. L'instruction publique est en train d'examiner comment elle veut procéder. Le département veut le faire soigneusement, «dans l'intérêt de toutes les parties», ce qui prend du temps.

Un livre accusateur

Mardi, un ancien élève aujourd'hui quinquagénaire a présenté à Zurich un livre dans lequel il reproche au pédagogue réputé d'avoir abusé sexuellement de lui, il y a plusieurs décennies, dès l'âge de 12 ans.

L'ouvrage a été co-écrit avec le journaliste bien connu en Suisse alémanique. Sous prétexte de mesures thérapeutiques, le pédagogue lauréat du Prix Dorion en 2011 aurait abusé sexuellement de sa victime, notamment lors de séances de masturbation à deux.

Il ne conteste pas

Dans un entretien accordé à l'ats, le pédagogue ne conteste pas les contacts sexuels avec son ancien élève et ajoute que celui-ci n'était pas le seul concerné. «Il y a eu des contacts sexuels à chaque fois que j'avais l'impression que cela apportait quelque chose».

A l'époque, il était question d'une libération possible des esprits, pour autant qu'elle soit liée à une libération du corps et de sa sexualité, explique le spécialiste. Il admet cependant qu'il n'appliquerait plus ce type de méthodes. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion