Actualisé

Tunisie La justice reporte un procès contre Ben Ali

Le tribunal militaire de Tunis a reporté mardi au 28 février le procès intenté contre Ben Ali et une quarantaine de hauts responsables de son régime, a indiqué une source judiciaire.

Le président tunisien déchu fait déjà l'objet de 18 actions en justice.

Le président tunisien déchu fait déjà l'objet de 18 actions en justice.

Le procès porte sur leurs rôles dans la mort de 43 manifestants et la blessure de 97 autres dans le gouvernorat de Tunis et autres villes du nord du pays lors du soulèvement populaire qui provoqua la fuite en Arabie saoudite de Ben Ali le 14 janvier 2011.

Selon la même source judiciaire, les avocats des familles des victimes ont réclamé la convocation de l'ancien premier ministre tunisien Mohamed Ghannouchi pour donner son témoignage.

«Tuer» des manifestants

Le 16 janvier, M. Ghannouchi avait déjà témoigné devant la justice militaire lors d'un autre procès pour homicides volontaires contre Ben Ali et des responsables de son régime. Il avait confirmé que le président déchu avait envisagé de «tuer mille ou plus» protestataires qui réclamaient son départ.

Ben Ali et les autres accusés risquent jusqu'à la peine capitale s'ils sont reconnus coupables de participation dans le meurtre de manifestants.

Dans les 18 procédures ouvertes à son encontre, le président tunisien est notamment poursuivi pour homicide volontaire, complot contre la sûreté de l'Etat et usage et trafic de drogue. Il a déjà cumulé des condamnations à 66 ans de prison. Toujours réfugié en Arabie saoudite, il fait l'objet, avec son épouse Leïla Trabelsi, d'un mandat d'arrêt international.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!