Australie  - La justice va examiner l’interdiction des retours d’Inde
Publié

Australie La justice va examiner l’interdiction des retours d’Inde

Cette semaine, le Premier ministre australien a interdit toute arrivée d’Inde. Un tribunal se penchera sur cette décision, qui a suscité un tollé en Australie.

Scott Morrison, le Premier ministre australien ,a interdit cette semaine toute arrivée d’Inde.

Scott Morrison, le Premier ministre australien ,a interdit cette semaine toute arrivée d’Inde.

AFP

Un tribunal australien a accepté mercredi de se pencher sur la décision très controversée de Canberra d’interdire aux Australiens de revenir au pays en provenance d’Inde, en proie à une très grave flambée épidémique. Un tribunal fédéral a annoncé qu’il examinerait en urgence le recours d’un Australien de 73 ans qui vit à Bangalore et souhaite rentrer en Australie.

Le Premier ministre australien Scott Morrison a interdit cette semaine toute arrivée d’Inde, un pays qui enregistre en ce moment des centaines de milliers de nouvelles contaminations chaque jour. Ceux qui néanmoins rentreraient d’Inde risquent des peines de prison et de fortes amendes. Cette interdiction a suscité un tollé en Australie, y compris chez des alliés du chef du gouvernement qui ont dénoncé une décision raciste, et l’abandon à l’étranger d’Australiens dans des situations vulnérables.

Contrôle drastique des frontières

Le gouvernement conservateur s’est justifié en disant qu’il fallait protéger les installations australiennes de quarantaine qui risquaient sinon d’être débordées de cas positifs au coronavirus en provenance d’Inde. «C’est un gentleman qui souhaite rentrer en Australie, mais actuellement, on empêche son retour», a déclaré Christopher Ward, l’avocat du septuagénaire, au sujet de son client. Christopher Ward a précisé que le recours mettait en cause la légalité de cette interdiction, affirmant qu’elle n’était ni proportionnée ni raisonnable. Une prochaine audience aura lieu dans les 48 heures, a annoncé le juge Stephen Burley.

L’Australie a plutôt bien contenu la propagation du Covid-19 sur son sol, au moyen notamment d’un contrôle drastique de ses frontières. Tous les foyers épidémiques – très localisés – apparus récemment ont été liés à des failles dans les installations de quarantaine. On estime à environ 9000 le nombre d’Australiens en Inde, parmi lesquels des stars du cricket jouant pour l’Indian Premier League, désormais suspendue. Mardi, Scott Morrison s’est refusé à revenir sur cette interdiction, tout en reconnaissant qu’il était peu probable que ceux qui tenteraient de rentrer illégalement d’Inde finissent en prison. L’interdiction court jusqu’au 15 mai.

Luke Beck, professeur de droit constitutionnel à la Monash University a jugé peu probable que le septuagénaire l’emporte en justice. «La constitution australienne n’accorde pas beaucoup de droits aux individus», a-t-il expliqué à l’AFP en observant qu’il n’existait notamment pas de droit explicite au retour en Australie. Il a observé par ailleurs que «les juges ont tendance à s’aligner sur ce que disent les experts du gouvernement en matière de santé publique». «Il est peu probable que ce recours triomphe», a-t-il dit.

(AFP)

Ton opinion