Football: La Juve dans le dur à Porto, Haaland en force
Publié

FootballLa Juve dans le dur à Porto, Haaland en force

Les Turinois ont manqué le début des deux périodes et perdu 2-1 face au FC Porto, en match aller des 8es de finale de Champions League. Dortmund, grâce à son phénomène norvégien, a gagné à Séville (2-3).

par
Sport-Center
Les retours au pays sont compliqués pour Cristiano Ronaldo.

Les retours au pays sont compliqués pour Cristiano Ronaldo.

AFP

La Juventus a entamé la phase à élimination directe par une incroyable bourde. Après exactement 63 secondes de jeu, Szczesny a tranquillement relancé devant lui pour Bentancur, qui a été victime d'une crampe de cerveau. Le milieu turinois a remis directement à son gardien, mais mal, car Taremi passait par-là. L'attaquant iranien a taclé le cuir au bon endroit et ouvert le score.

Le gardien polonais n'a visiblement pas appris de cette erreur, puisqu'à la 22e, une nouvelle passe mal assurée près de ses buts a failli coûter un deuxième but aux siens. Ses coéquipiers ne se sont pas non plus montrés beaucoup plus inspirés. La Juventus n'a, en effet, pas réussi à inquiéter le gardien adverse Marchesin avant le thé, sauf à lui réchauffer les gants sur un retourné de Rabiot. Mais comme un de ses coéquipiers avait été signalé hors-jeu au préalable…

Dur retour au pays

En deuxième période, il n'a cette fois fallu que 20 secondes à Marega pour marquer le No 2. Oublié au milieu de la défense turinoise et parfaitement servi par Manafa, l'international malien a abusé le pauvre Szczesny au premier poteau. La Juventus avait alors eu le ballon les deux-tiers du temps, mais n'en avaient pas profité pour s'octroyer la moindre réelle chance de marquer.

Cristiano Ronaldo, qui a déjà connu une sacrée déconvenue dans son pays l’été dernier lors du final four de la Champions League, a tenté de réagir, mais toutes ses inspirations ont été tronquées par la maladresse ou la précipitation de ses coéquipiers. Heureusement pour la Juve et le suspense, Chiesa a marqué le but de l’espoir à la 82e, de manière un peu heureuse. «CR7» aurait même voulu un penalty à la 94e, mais ni l’arbitre ni la VAR ne le lui ont offert.

En Espagne, le Borussia Dortmund semble avoir fait le plus dur, même s’il n’a fallu que sept minutes à Séville pour passer devant lui. Car Suso marquait alors son premier but en «C1» d'une frappe sèche de 20 mètres, déviée dans son propre but par le défenseur allemand Hummels. Le Suisse Hitz, remplaçant de son compatriote Bürki blessé pour encore quelques semaines, n'a pu que constater les dégâts. Mais les Allemands en étaient encore qu’à l’échauffement.

Incroyable Haaland

C'était soir de première à Sanchez-Pizjuan, puisque 12 minutes après le 1-0, Dahoud a lui aussi débloqué son compteur dans la plus prestigieuse des compétitions européennes pour un BVB 09 décimé par les blessures. Bien servi par l'inévitable Haaland, le milieu allemand né en Syrie a décoché une frappe magnifique, qui a fini sa course dans la lucarne du gardien marocain Bounou.

De passeur, le Norvégien a retrouvé ses habits de héros et de buteur à la 27e, à la suite d'un bel une-deux avec Sancho, puis juste avant la mi-temps, bien servi par Reus. Ses 17e et 18e buts en Champions League en... treize rencontres. Un tel total de goals à ce niveau en si peu de parties, ça n'était tout simplement encore jamais arrivé. Haaland avait failli améliorer encore ce total peu après la demi-heure, mais sa frappe supersonique avait été boxée par Bounou.

Le FC Séville a toutefois gardé un petit espoir en toute fin de rencontre. De Jong s’est retrouvé au bon moment au bon endroit pour inscrire le 2-3 de près. Un but comme le natif d’Aigle (VD) en a mis des dizaines dans sa carrière. Rendez-vous le 9 mars au Signal Iduna Park pour savoir si ce but pèsera dans la balance.

Ton opinion