La Juve prête pour un an de purgatoire

Actualisé

La Juve prête pour un an de purgatoire

Quatre grands clubs italiens impliqués dans un scandale de matches truqués jouent leur prochaine saison aujourd'hui devant la justice sportive à Rome.

Sur le banc des accusés se trouvent la Juventus, l'AC Milan, la Lazio et la Fiorentina, ainsi que 26 dirigeants de clubs, responsables fédéraux, arbitres et arbitres assistants accusés de «fraude sportive». Tous sont soupçonnés d'avoir participé à un système de conditionnement des matches du Calcio à travers la désignation d'arbitres favorables à un club lors de rencontres importantes.

Giovanni Cobolli Gigli, le nouveau président de la Juventus, a assuré qu'il acceptera la décision de la justice sportive, y compris une rétrogradation en série B. Le verdict définitif est attendu pour le 20 juillet.

(afp)

Ton opinion